Accueil Sport La piste des émigrés, l’autre option

JS KABYLIE - Tabti et Bounoua toujours incertains

La piste des émigrés, l’autre option

152

La direction de la JSK s’attèle à renforcer l’effectif du club, en prévision de la saison prochaine. Après avoir assuré les services des Addadi, Banouh, El Orfi et Bensayah, qui ont déjà signé, les responsables kabyles convoitent toujours Tabti, Bounoua et Bensaha.

Néanmoins, rien n’est encore acquis pour le moment, puisque Bensaha est très proche du MCA alors que Bounoua et Tabti n’ont pas encore donné le OK définitif aux responsables des Canaris. Si pour Bounoua il s’agit d’un différend sur le plan financier, Tabti lui a reçu une belle offre d’un club saoudien, ce qui l’a contraint à prendre tout son temps avant de trancher sur son avenir.

Autrement dit, les joueurs en question ne sont pas encore acquis pour la JSK, tant qu’ils n’ont encore rien signé. Devant cette situation, les responsables kabyles ne comptent pas rester les bras croisés.

Selon une source autorisée, si les joueurs en question ne signent pas à la JSK pour une raison ou une autre, c’est l’option des joueurs immigrés qui sera réactivée. Ayant déjà ramené des joueurs émigré la saison passée, comme Slama, Hamroune, Amaouche et les autres, la JSK pourrait recruter d’autres éléments cet été aussi.

Visant à jouer les premiers rôles dans les différentes compétitions au cours du prochain exercice, Mellal et ses collaborateurs comptent faire de leur mieux pour réussir leur recrutement. Le club kabyle recrutera encore cinq à six joueurs d’ici la fin de ce mercato estival.

La JSK ambitionne d’ores et déjà de jouer le titre en championnat et d’aller loin dans la compétition de la ligue des champions africaine et la coupe d’Algérie. Ce qui reste le souhait des supporters qui exigent un recrutement de qualité pour que leur club puisse atteindre ses objectifs. Sur un autre plan, trois joueurs africains sont attendus à Tizi Ouzou dans les toutes prochaines journées, pour conclure leur venue à la JSK. Il s’agit des burkinabés Souleymane Kouanda et Yacouba Mando et le Congolais Jaures Ngombe.

Les joueurs en question ont déposé leurs documents pour obtenir leurs visas et en principe ils seront à Tizi Ouzou la semaine prochaine. Cependant, le club kabyle se contentera de deux éléments, au cas où la FAF lui refuse une troisième licence africaine. Avec l’arrivée des joueurs en question, le départ de Fiston se précisera.

Le joueur prendra part à la CAN qu’abritera l’Égypte, puis la JSK sera disposée à le vendre pour le club qui fera la meilleure offre sur le plan financier. C’est ce qu’a affirmé le président Cherif Mellal lors de son dernier passage sur le plateau de Berbère TV.
M. L.