Accueil Sport La relégation en Régionale 1 confirmée

US OUED AMIZOUR - Le rêve de maintien en Inter-régions s’évapore

La relégation en Régionale 1 confirmée

160

L’US Oued Amizour évoluera bel et bien en Régionale 1, affiliée à la Ligue régionale d’Alger et ce, pour le prochain exercice 2019-2020.

Finalement, l’US Oued Amizour ne gardera pas sa place en Inter-régions. Le club ayant terminé l’exercice sportif 2018-2019 lanterne rouge avec une dernière place et un bilan technique négatif évoluera bel et bien en Régionale 1, affiliée à la ligue régionale d’Alger et ce, pour le prochain exercice de 2019-2020. C’est ce qui se confirme en jetant un œil sur la répartition des six groupes de l’Inter-régions sur le site de la LIRF (Ligue Inter-Régions de Football), et où on ne retrouve guère ce club de la vallée de la Soummam.

Les Rouge et Noir évolueront dans ce palier en compagnie des deux autres clubs de la wilaya de Bejaia, à savoir la JS Tichy qui était déjà là depuis un bon moment, et l’OS El-Kseur qui a accédé au terme de l’exercice passé, en terminant comme meilleur 2è des deux groupes de la Régionale II.

En tous les cas, l’USOA aura consommé sa deuxième rétrogradation de suite, après celle de la Division Nationale Amateur (DNA) à l’Inter-Régions au terme de la saison sportive 2017-2018. Tout le monde en connaît les vraies raisons de cette régression du club créé en 1947, à savoir les moyens financiers qui avaient fait défaut au club, que ce soit avec l’ex-direction ou avec le directoire qui a géré le club depuis le début du mois de décembre 2018.

Sur un autre registre et selon le président du directoire actuel, Hakim Benali, qui nous a appris qu’il avait programmé une assemblée générale ordinaire pour samedi prochain à la salle de délibération de l’APC d’Amizour, et ce à partir de 19h00’.

A l’ordre du jour, il est prévu la lecture des bilans moral et financier de la période allant d’à partir du 06 décembre 2018 jusqu’à la fin de la saison sportive écoulée, soit jusqu’au dernier match joué et remporté au stade Larbi Touati devant l’OM Ruisseau (3/2).

Maintenant, reste le problème des rênes du club, où apparemment et avec la rétrogradation officielle du club en Régionale 1, les candidats pour la présidence ne se bousculeraient pas au portillon, surtout avec les dettes du club jumelées et estimées à 4,7 milliards de centimes.
R. M.