Accueil Sport Le club n’engagera que les jeunes !

GC Béjaïa

Le club n’engagera que les jeunes !

38

Ghalia Club de Béjaïa qui a été créé en 1973 a dû mettre la clé sous le paillasson, après seulement trois ans d’existence, avant de revenir en 2008, grâce à la volonté de certains citoyens de Béjaïa, dont Boubekeur Lakhdari. En effet, ce club a connu des hauts et des bas avec, notamment, l’accession du palier Pré-honneur au palier Honneur, en 2010, puis la rétrogradation, après seulement quelques saisons dans le premier palier du Championnat de wilaya. Il faut savoir que depuis, la situation Ghalia Club, présidé aujourd’hui par Hannachi Boubekeur, n’a pas changé d’un iota, sachant que depuis trois saisons, les dirigeants n’engagent que les jeunes catégories par manque de moyens matériels et financiers.

Malheureusement, ce sera le cas également cette saison, où les dirigeants ont décidé de n’engager que les jeunes catégories dans le Championnat des jeunes de la wilaya de Béjaïa pour le même motif. C’est ce qu’un membre de la direction du club a avoué, lundi passé. Il dira dans ce sens : «Ghalia Club de Béjaïa ne sera présent que chez les jeunes catégories, dont les U17 et les U15. J’avoue que nous n’avons pas les moyens financiers appropriés pour lancer une équipe senior dans le Championnat pré-honneur ni de terrains où évoluer.

On n’a pas notre propre stade. De ce fait, on était souvent appelés à jouer nos matches à l’extérieur de la wilaya, surtout que les terrains existant au niveau du chef-lieu sont tout le temps saturés. On était alors incapables de préparer l’équipe pour les matches officiels comme il le faut. C’est donc pour la 4e année de suite que nous allons nous engager avec seulement les jeunes catégories.» Notre interlocuteur a avoué, en outre, que son club n’a pas de domicile fixe, c’est-à-dire un vestiaire et un bureau propres à lui. «Trouvez-vous normal qu’un club comme Ghalia, qui a 11 années d’existence, depuis sa relance en 2008, n’a pas de bureau, ni de vestiaire, ni de stade où évoluer ? Partant de là, on est obligés de faire l’impasse sur l’équipe senior.

Cela sans oublier que la subvention de 70 millions de centimes que nous recevons annuellement ne peut subvenir aux besoins réels de l’équipe. A cet effet, on va engager seulement les cadets et les minimes. Pour les seniors, si la situation restera en l’état, avec le manque de moyens matériels et financiers, je ne pense même pas que nous pourrons lancer une équipe première dans les années à venir. D’autant plus que les seniors demandent plus de moyens.» Notre interlocuteur a ajouté que les U17 (cadets) sont confiés à Benhamoudi Mohand et les U15 (minimes) à Idir Abdelhakim.

Rahib M.