Accueil Sport Le COS Bouzeguène dénonce

KARATÉ DO - Une athlète du club «privée» du championnat méditerranéen

Le COS Bouzeguène dénonce

70

Les dirigeants du Club omnisports Bouzeguène (COSB) ont tenu, à travers une déclaration, à dénoncer l’exclusion dont a fait l’objet leur athlète Sonia Belabbas du championnat méditerranéen de karaté qui s’est déroulé du 6 au 7 avril en Turquie, par la Fédération algérienne de karaté-do (FAKT).

Dans une déclaration signée par son président, Salah Azouaou, le COS Bouzeguène a tenu à dénoncer ce qu’il qualifie de la pratique de « deux poids, deux mesures » de la FAKT, envers son athlète Sonia Belabbas, qui a déjà été écartée par la même fédération des jeux africains de la jeunesse qui se sont déroulés à Alger (juillet 2018), en dépit, précise le club, qu’elle a « satisfait au test de sélection organisé à cet effet et au championnat d’Algérie, une semaine auparavant à Oran ».

Cette fois, ajoute le communique, « malgré un parcours de la saison 2018-2019 de plus éloquents durant lequel elle a honoré l’Algérie à quatre reprise, Sonia Belabbas se trouve à nouveau éloignée du championnat méditerranéen qui s’est déroulé en Turquie du 6 au 7 avril ».

« La Fédération n’a même pas daigné répondre au club qui a proposé la prise en charge comme elle l’a fait lors du championnat d’Afrique, zone 1, qui s’est déroulé à Marrakech (février 2019) d’où elle est revenue avec une médaille d’or par équipe et une médaille d’argent en individuel », ajoute le club et de s’interroger : « Pourquoi refuser délibérément la participation à une athlète quatre fois championne d’Algérie et qui se trouve actuellement à la 22e place dans le classement de la fédération internationale de karaté (WFK) ? »

La question « reste posée à la fédération algérienne », ajoute le communiqué du COS Bouzeguène en « espérant une prise de conscience au sein des différents organes de la FAKT qui doivent définir les critères clairs et veiller à leur application sans distinction », conclut le communiqué du club.

R. S.