Accueil Sport Le coup d’envoi retardé d’une semaine

PRE-HONNEUR BEJAÏA - Saison 2019-2020

Le coup d’envoi retardé d’une semaine

74

Prévue initialement pour le samedi 12 octobre, l’entame du championnat de la division Pré-Honneur de la wilaya de Bejaïa aura lieu finalement une semaine après, soit le 19 octobre. Cette décision a été prise par les membres du bureau de la Ligue locale et ce, en raison du retard de certains clubs dans le dépôt des dossiers et certains n’ont même pas de licences de leur joueurs. «Ce nouveau délai permettra aux clubs retardataires de procéder dans les meilleures conditions à la finalisation de leurs dossiers d’engagement et d’enregistrement de joueurs et l’élaboration de licences», a-t-on appris auprès de cette l’instance. En effet, les clubs des divisons inférieures notamment ceux des divisions régionales et de wilaya se sont heurtés en ce début de saison à un nouveau rempart et pas des moindres.

En plus de la crise financière qui freine la bonne marche des équipes «pauvres», les clubs de la division de wilaya (Honneur et Pré-honneur), se retrouvent confrontés à un problème épineux, où la fédération algérienne de football (FAF) a exigé cette saison, en plus de l’ECG, une échographie du cœur. Trop de charges greffent le piteux budget des clubs qui ne savent pas à quel saint se vouer. En effet, il n’est pas étonnant que les clubs ne se précipitent pas au portillon de la ligue pour s’affilier, à cause des faramineux frais qui les bloquent.

Selon les présidents des clubs pensionnaire des divisions de wilaya, en plus des frais d’engagement, les frais de l’ECG et de l’échographie du cœur sont très élevés et varient entre 2500 à 3000 DA, soit 300.000, da par club qui compte quatre catégories d’âge (U15, U17, U19 et les séniors). Ces frais imposés par les instances footballistiques peuvent être la cause de la disparition de plusieurs clubs qui se retrouvent confrontés à des charges financières à l’image des frais de transport, de restauration, équipement (tenues et souliers, indemnités des joueurs et entraîneurs) et du matériel pédagogique adéquat pour la bonne pratique du football.

Ainsi, les présidents des clubs pensionnaires du championnat de Pré honneur et Honneur de la wilaya interpellent les responsables locaux et à leur tête le wali de venir en aide et ce en trouvant un commun accord entre la LWF, la DJS et la DSP pour régler cet épineux problème qui reste un vrai rempart pour les clubs de football. Trop de charges greffent le piteux budget des clubs, qui ne savent pas à quel saint se vouer. Les gestionnaires de ce sport roi doivent revoir leur copie vis-à-vis de ces clubs amateurs, sinon ce sera la disparition de ce sport tant aimé. En somme, il serait plus sage d’alléger les frais occasionnés par les clubs qui voient leurs subventions se rétrécir chaque saison. Les pouvoirs publics et les élus ont entre les mains un dossier qu’il faudra bien étudier au vu de son importance.

Tahar H.