Accueil A la une Le départ de Dumas déjà scellé ?

JS KABYLIE - Mellal aurait rencontré Velud lundi dernier

Le départ de Dumas déjà scellé ?

2289

Après la signature des deux milieux de terrain Toufik Addadi et Amar El Orfi samedi dernier, d’autres joueurs comme Abdessamad Bounoua et Hamza Banouh sont également attendus pour signer leur contrat. Cependant, ces dernières heures, c’est la question de l’entraîneur qui suscite le plus l’attention de l’opinion, particulièrement les supporters du club.

Lors d’une conférence-débat animée dimanche dernier au siège de Berbère télévision à Paris, le président Mellal a affirmé qu’il comptait bien revoir les objectifs du club avec son coach français Franck Dumas, n’excluant pas du coup son départ s’il venait à ne pas convenir à revoir les termes du contrat signé à son arrivée lors de l’exercice dernier, basé essentiellement sur la mise en place d’une équipe. Le président kabyle a affirmé que «tout sera clair après les discussions qu’on aura avec son agent». Mellal agit, toutefois, comme si le départ de Dumas était à priori tranché, lui qui évoque déjà un plan B.

«La direction a un plan B», révèle-t-il en plein direct retransmis sur Berbère TV. Selon les dernières informations, Mellal a, d’ailleurs entre temps, rencontré l’agent de Dumas, mais sans arriver à un résultat concret. C’est ce qu’a affirmé même le coach Franck Dumas à l’un de ses amis sur cette question, pas plus loin qu’hier : «Les discussions se poursuivent toujours pour les deux cas (maintien ou séparation)», a déclaré Dumas à son ami. Le coach a démenti aussi l’information rapportée par le site «footmercato» le donnant partant pour un club israélien, le MS Ashdod.

En parallèle, le président Mellal aurait, ébruite une source avisée de son entourage, rencontré aussi l’ex-entraîneur de l’ES Sétif, Hubert Velud, dans la soirée de lundi dernier à Paris, en France. Selon les informations qui circulent sur cette rencontre, les deux hommes aurait discuté des modalités d’une éventuelle venue de Velud pour prendre la barre technique de la JSK en prévision de la saison prochaine. En entamant les pourparlers avec Hubert Velud même si le cas de Dumas, toujours sous contrat avec le club, n’est pas encore tranché officiellement, tout porte à croire que dans la tête de Mellal, le départ de son actuel coach est désormais tranché. Il n’est donc pas du tout certain que Dumas qui a réussi pourtant un très bon parcours avec la JSK, cette saison, restera l’entraîneur de la JSK la saison prochaine vu la tournure des événements au cours de cette semaine.

Les supporters partagés

Il faut dire que les supporters de la JSK sont partagés sur cette question du coach après la déclaration de Mellal, qui a fait savoir qu’il comptait bien imposer la révision du contrat signé par Dumas pour lui exiger de jouer carrément le titre et à fond la Ligue des champions, avec cette précision que le club ne se contentera pas d’aller aux poules. A entendre par là donc aller en demi-finales comme étape minimale à défaut de jouer carrément le titre suprême car on ne va pas en finale pour la perdre.

Pour le coach, c’est là un objectif quasiment impossible à envisager sachant que l’équipe en poste est, de l’avis même d’Iboud, un groupe tout juste perfectible, et que forcément combien même, il sera procédé à un recrutement, le plus performant soit-il, le nouveau collectif aura certainement besoin d’au moins d’un temps d’adaptation pour prétendre à jouer la Ligue des champions. D’où cette exigence de Mellal qui a tout l’air d’être une invitation à partir qu’une simple volonté de révision d’objectif.

Une bonne partie des supporters veut, et elle le manifeste ouvertement sur les réseaux sociaux d’ailleurs, que Mellal maintienne absolument le coach Dumas qui a réussi tout de même la seconde place en championnat qualificative en Ligue des champions africaine. D’autres estiment que «Mellal sait ce qu’il fait, l’essentiel c’est que celui qui drivera la JSK la saison prochaine pourra réussir de bons résultats». En attendant l’issue, l’affaire du coach continue de faire couler beaucoup d’encre.

«On veut racheter le contrat de Benkhelifa»

Sur le cas du milieu de terrain Benkhelifa, Mellal dira: «On voulait racheter définitivement le contrat de Benkhelifa depuis longtemps mais le PAC refusait de vendre définitivement ses joueurs. C’est sa politique. Ses dirigeants préfèrent vendre leurs joueurs en Europe. Cependant, l’un d’eux a discuté avec les responsables du Paradou et nous sommes prêts à racheter le contrat de Benkhelifa. On fera tout pour qu’il continue son aventure avec la JSK», a ajouté Mellal.

«La piste Aiboud abandonnée»

L’attaquant du DRBT Bilel Bensaha est convoité par la JSK, le boss des Canaris assure qu’il va racheter le contrat du joueur. «On va racheter le contrat de Bensaha. Les négociations sont sur la bonne voie», a expliqué Mellal. Reste à savoir si Bensaha sera Canari sachant que l’Etoile du sahel (Tunisie) lui aurait fait une belle offre aussi. Affaire à suivre…

A propos de l’arrière-gauche Lyes Cheti, Cherif Mellal a affirmé que le club le vendra s’il reçoit une belle offre. L’attaquant de l’ESS Samir Aiboud, pour sa part, devait rencontrer le coordinateur de la JSK, Marek, pour négocier son probable retour au club, mais il ne s’est pas présenté sous prétexte qu’il avait une urgence. Un comportement qui a irrité le président kabyle, qui a décidé d’abandonner cette piste.

«Boukhenchouch et Oukaci de retour»

Concernant la position de la direction par rapport au cas du milieu Oukaci, le boss des Canaris dira: «Oukaci a fauté et il a demandé des excuses. On a décidé de lui donner une autre chance». «Boukhanchouche a fauté aussi et il l’a reconnu. On a décidé de lui donner une autre chance et je reste confiant qu’il apportera un plus au club», a ajouté le chairman kabyle.

«On recrutera deux joueurs africains»

Pour ce qui est de l’opération-recrutement, Mellal a assuré que la JSK recrutera deux joueurs africains. «On recrutera deux joueurs africains pour renforcer l’équipe», a poursuivi Mellal. Sur le cas du jeune espoir Dahlal il dira: «Le frère de Dahlal nous met la pression, car il veut qu’on lui signe un contrat pour toucher de l’argent. On parle certes de sa signature au MCA, mais il n’y a rien d’officiel pour le moment. Maintenant, s’il veut partir, qu’il parte», a conclu Mellal.

M. L.