Accueil A la une Le naufrage !

LDC AFRIQUE - AS Vita Club 4 - JSK 1

Le naufrage !

987

La JSK a été éliminée en phase de poules de la Ligue des champions, suite à la défaite concédée, hier soir, en déplacement face aux Congolais de l’AS Vita Club (4 – 1).

Une lourde défaite synonyme d’élimination pour le club kabyle, avant même le déroulement de son dernier match de la phase de poules contre l’ES Tunis au stade du 1er novembre de Tizi Ouzou. En effet, avec 4 points seulement, la JSK est définitivement hors course, à une journée de l’épilogue, alors que le Raja Casablanca (7 points) valide son billet, en compagnie du solide leader, l’ES Tunis (10 pts), avant même le match qui devait les opposer hier soir à Tunis. La JSK, qui s’est déplacée au Congo avec comme objectif de revenir avec la totalité du gain face à une équipe de l’AS Vita Club, lanterne rouge du groupe D avec un seul point, a fini par morde la poussière en concédant une lourde défaite, confirmant ainsi la faiblesse de l’équipe dans cette prestigieuse compétition africaine des clubs.

En effet, se faire balayer de la sorte par une modeste équipe de l’AS Vita Club qui n’a enregistré qu’un nul (0 – 0) chez l’ES Tunis et sans inscrire le moindre but en quatre matchs, est la preuve que cette équipe de la JSK est loin de rivaliser avec les géants de l’Afrique. C’est pour dire qu’au-delà de la défaite d’hier, c’est surtout le rendement médiocre des joueurs kabyles surtout en seconde mi-temps qui fait peur, car, qu’on le veuille ou non, avec le jeu qu’ils ont montré hier au stade de Kinshasa, la majorité pour ne pas dire l’ensemble des joueurs de la JSK n’ont pas le niveau pour porter le prestigieux maillot jaune et vert, flanqué de six étoiles africaines. Non seulement la JSK n’a pas bien joué, mais ce qu’il faut surtout retenir c’est le manque de l’engagement, pour ne pas dire le manque de sérieux de certains joueurs, durant le match d’hier, comme l’illustre cette main de Souyad dans la surface de réparation qui offrit un penalty aux Congolais ( 22’) ou ce geste maladroit de Bencherifa devant son gardien de but sur le quatrième but de Vita Club, au lieu de dégager le ballon, le latéral gauche de la JSK a eu le culot de remettre le cuir d’une talonnade dans les pieds de l’attaquant Kalala, qui ne trouva aucune peine pour corser l’addition (70’).

Le score aurait pu être encore plus lourd si les joueurs de Vita Club avaient fait preuve de plus de concentration devant les bois du gardien de la JSK, Oussama Benbot, tant les joueurs kabyles ont complètement cédé devant leurs adversaires. C’est pour dire que la JSK a échappé hier miraculeusement à une défaite historique face à une équipe de l’AS Vita Club, qui avait mordu la poussière en 1981 en finale de la défunte Coupe d’Afrique des clubs champions, ancienne appellation de l’actuelle Ligue des champions (1 – 0 à Tizi Ouzou et 4 – 1 à Kinshasa) face à la JSK qu’on surnommait à l’époque Jumbo-JET. Une génération dorée que les nostalgiques de la belle époque ont certainement regrettée hier en suivant la médiocre prestation des Jaune et Vert.
A. C.