Accueil Sport Le RCR en ligne de mire

JSM Béjaïa

Le RCR en ligne de mire

48

Pas de répit pour les joueurs de la JSM Béjaïa qui ont repris les entraînements avanthier après-midi, soit au lendemain de leur qualification au 4e et dernier tour régional de Dame coupe qu’ils ont décrochée avec brio jeudi dernier au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou aux dépens de l’Amal Kourifa (5 – 0). En effet, le staff technique béjaoui, à sa tête Moes Bouakaz, veut s’accorder le temps nécessaire pour assurer la meilleure préparation possible pour le rendez-vous de mercredi prochain en championnat contre le RC Relizane.

Une rencontre sur laquelle miseront une fois de plus les gars de la Soummam pour confirmer le récent nul (1 – 1) ramené de chez le RC Arbaa et gagner, enfin, d’autres places au classement général. Revenant sur la qualification de son équipe en coupe d’Algérie, le défenseur latéral Oussama Khellaf déclare: «Nous sommes très contents de cette performance contre un adversaire que nous avons pris au sérieux du début jusqu’à la fin du match pour nous mettre à l’abri de toute mauvaise surprise. Le score fleuve de 5 buts à 0 était, d’ailleurs, une preuve suffisante pour être édifié sur l’état d’esprit de toute l’équipe avant ce match.»

À propos de la JS Tichy, prochain adversaire de la JSMB au 4e tour régional et des ambitions de sa team pour l’édition de Dame coupe de cette année, notre interlocuteur dira : «La JST qui vient d’éliminer le CRB Bordj El Kiffan fera tout pour nous surprendre. C’est pourquoi il faudra aussi s’y préparer de la meilleure manière pour passer aux 32es de finale. En un mot, on assistera sans aucun doute à un derby palpitant entre deux équipes qui se connaissent bien pour s’être déjà affrontées en de nombreuses occasions en amical. C’est pour dire, enfin, que notre prochain rendez-vous en coupe sera bien entendu différent des précédents entre les deux clubs. Ceci dit, notre objectif demeure celui de réaliser encore le meilleur parcours possible cette saison dans cette épreuve populaire à laquelle on commence déjà à (re)prendre goût.»

B Ouari