Accueil Sport Le SRB Tazmalt droit vers le purgatoire

HONNEUR BÉJAÏA - Avec 18 matchs sans victoire

Le SRB Tazmalt droit vers le purgatoire

50

Le club du SRB Tazmalt, évoluant en division Honneur, continue de manger son pain noir, en concédant défaite sur défaite dont la dernière à domicile face au CRB Aït R’Zine sur le score de deux buts à un. Encore une défaite ! La quatorzième jusqu’a présent pour une équipe du SRBT qui n’en finit pas d’accumuler déboire sur déboire, ne comptabilisant que quatre petites unités avec évidemment une toute logique dernière place à six points de l’avant dernier, le CRB Aït R’Zine. Autant dire que la formation de Tazmalt vit, sans aucun doute, la pire saison de toute son existence.

C’est véritablement une saison cauchemardesque alors que rien ne laissait présager une telle issue au tout début du championnat. Les interrogations ne manquent pas de fuser chez les supporters et les observateurs sur l’état actuel de l’équipe qui ne fait que de la figuration dans son groupe pendant que d’autres, qui sont dans la même situation, carburent à plein régime.

En enchaînant ainsi avec son dix-huitième match sans victoire, les jours se suivent et se ressemblent pour cette équipe du SRB Tazmalt qui avait l’habitude de jouer les premiers rôles en championnat. Alors que l’équipe était considérée par les observateurs avant l’entame du championnat comme faisant partie des équipes prétendantes à jouer le titre, à présent elle se retrouve premier reléguable avec une position de lanterne rouge.

Cette formation ferme la marche du classement, ce qui n’est guère une surprise compte-tenu des très mauvais résultats enregistrés depuis l’entame du championnat. D’ailleurs et au rythme où vont les choses, le SRBT va droit vers le palier inferieur à moins d’un miracle. Il est clair que cette équipe de Tazmalt est loin de répondre aux attentes et la dernière place qu’occupe l’équipe est la parfaite illustration que tout ne baigne pas avec le manque de moyens financiers, mais surtout sa situation de SDF.

Elle évolue à Aït R’Zine puisque son stade est fermé pour les travaux de pose du gazon synthétique. Fermant la marche de son groupe, l’équipe n’est pas prête de sortir la tête de l’eau, d’où l’impossibilité de faire mieux. En tous les cas, il est certain que le bout du tunnel n’est pas pour demain. La sonnette d’alarme est tirée pour le SRBT, avec l’espoir de sauver ce qui peut l’être.

S. H.