Accueil Sport «L’efficacité nous fait toujours défaut»

HUBERT VELUD, entraîneur de la JSK

«L’efficacité nous fait toujours défaut»

139

Le coach de la JSK, Hubert Velud n’a pas caché sa déception, après le nul concédé par son équipe face à la JSS, avant-hier, au stade du 1er novembre. Lors du point de presse qu’il a animé, le coach kabyle a déclaré : «C’est un résultat décevant, puisque nous voulions enchaîner et confirmer le dernier résultat. La première mi-temps était mitigée, avec beaucoup de déchets techniques et un manque de mouvements, malgré quelques occasions de scorer qu’on a ratées. En seconde période, il y eut un peu plus de rythme et une bonne occasion à la clé. Mais le coup franc a buté contre le poteau.

Je dirai que c’est un match moyen qu’on aurait pu gagner, vu la physionomie de la rencontre». Il ajoutera : «C’est notre problème depuis l’entame du championnat. On n’arrive toujours pas à enchaîner et nous sommes irréguliers. La tâche est lourde et nous devons très bien analyser le match de Saoura. Mais il faut se tourner vers l’avenir et continuer à travailler». Une nouvelle fois, l’attaque de la JSK a déçu, en ratant plusieurs occasions. C’est ce qu’a reconnu le coach kabyle : «Malgré la multitude d’occasions qu’on a eues, on n’est pas parvenus à concrétiser et mettre le ballon dedans.

L’efficacité nous fait toujours défaut. Désormais, il faut nous pencher sur ce compartiment. Il faut absolument qu’on travaille l’animation offensive et retrouver notre efficacité», a-t-il assuré. En dépit de ce faux pas concédé à domicile, le coach kabyle s’est montré confiant : «Le championnat est homogène et s’annonce serré. Nous sommes tombés sur une équipe bien solide et organisée défensivement, même si nous pouvions aisément gagner. Il ne faut pas s’arrêter là, car on peut revenir en championnat. Mais ce n’est qu’en gagnant qu’on peut espérer se relancer. Seulement, on doit être plus efficaces et percutants», estimera Velud, avant de défendre son attaquant Banouh : «C’est vrai qu’il a eu une grosse occasion.

Il a raté une excellente opportunité pour nous mettre à l’aise. Mais il n’est pas à blâmer. Cela peut arriver à n’importe quel joueur. Je parle du rendement collectif et cette inefficacité offensive qui ronge l’équipe. Je dirai aussi que nous n’avons pas développé assez le jeu sur les côtés», a-t-il expliqué. Interrogé sur le premier match de la phase de poules contre Vita Club, Hubert Velud dira : «Le match se profile à l’horizon mais nous n’avons pas encore évoqué Vita Club. On connaît cette équipe, mais on ne peut pas tout divulguer ce soir», conclura l’entraîneur de la JSK.

M. L.