Accueil Sport L’Entente Sour El-Ghozlane affiche ses ambitions

INTER-RÉGIONS - Deux matchs, deux victoires

L’Entente Sour El-Ghozlane affiche ses ambitions

58

Avec deux rencontres couronnées par deux victoires, l’Entente de Sour El-Ghozlane, qui évolue dans le groupe Centre-ouest de la division Inter-régions, affiche d’entrée ses ambitions de jouer les premiers rôles. Pour rappel, le club, présidé par Hamidi Belgacem, avait opté pour un changement à la barre technique, en se séparant du tandem Saïd Hattab – Noureddine Lokmane, pour faire appel à Mounir Dob.

Le président de CSA/ESG cherchait par là une autre méthode de travail longtemps réclamée par les supporters du club, très exigeants, faut-il le souligner. Ainsi, l’ESG a commencé la saison avec une jolie performance (2 – 0) dans son fief Derradji Mohamed face au CR Chachoua Kerma de Tiaret, avant d’enchaîner avec une autre victoire plus précieuse, étant donné qu’elle a été ramenée en dehors de leurs bases (0 – 1) face à l’Avenir Sidi Abdelmoumène.

L’ESG occupe déjà la première place qu’elle partage, néanmoins, avec deux autres équipes, à savoir Tissemssilt et Oued Fodda, avec six points chacune. Un trio suivi de près par le SC Aïn Defla, le CR Zaouia et Boumedfaâ. Jusque-là, les camarades de Boualemallah ont inscrit trois buts et n’en ont encaissé aucun. Ainsi, le coach Mounir Dob semble détenir son équipe-type, composée des Mechtaoui, Dahmani, Idris, Boualemallah, Chadli, Sid, Kheither, Ziani, Yaya et Benyahia, en attendant le retour du tandem Hamitouche – Hadiouche, tous les deux blessés.

Avec la nouvelle formule, l’Entente Sour El-Ghozlane veut faire le maximum pour terminer la phase aller parmi le peloton de tête. Néanmoins, Hamid craint que cet objectif ne soit «éphémère» à cause des problèmes financiers dont souffre le club : «On peut réaliser l’accession cette saison, on dispose d’un bon coach et d’une très bonne équipe, mais cela ne suffit pas pour accéder en division supérieure. Il nous faut des moyens financiers pour maintenir les joueurs au top de leur motivation», précise Hamidi.

M’hena A.