Accueil Sport Les clubs amateurs autorisés à recruter 2 joueurs U23

FAF - Réunion extraordinaire du Bureau fédéral

Les clubs amateurs autorisés à recruter 2 joueurs U23

158

Suite à une réunion extraordinaire de son Bureau fédéral, tenue jeudi, la Fédération algérienne de football (FAF) a décidé d’autoriser les clubs de la DNA, qui libèrent deux de leurs joueurs durant la deuxième période d’enregistrement, à recruter deux joueurs U23 de la Ligue de football professionnel.

Cela se fera sous forme d’une mutation temporaire jusqu’à la fin de la saison. De ce fait, les clubs désirant bénéficier de cette autorisation ne doivent en aucun cas dépasser le nombre de 30 joueurs dans leur effectif.

A signaler que cette mesure a été prise, au cours de la réunion des clubs des trois groupes de la DNA, le 15 janvier, à l’hôtel Rais de Bordj El Bahri. Lors de cette réunion, présidée par Abdelmadjid Yahi, le boss de l’US Chaouia, et à laquelle ont pris part des membres de la FAF et le président de la LNFA, les présidents ont abordé plusieurs points liés à la situation dramatique que vivent les clubs amateurs, considérés, selon les intervenants, comme le réservoir de l’élite du football national.

Et après un débat fructueux, il a été décidé à l’unanimité : le report de la 16ème journée, la prolongation de la date butoir du mercato, le recrutement supplémentaire de deux joueurs à la place des deux éléments libérés, la révision dans l’immédiat du niveau de qualification exigé aux entraîneurs des jeunes catégories -pour permettre aux détenteurs du FAF 1, 2 et 3 ainsi qu’aux licenciés en sport spécialité football d’exercer en jeunes catégories, licences dont la validité est d’une année à trois années pour les joueurs.

En plus de ces revendications, une commission composée des présidents des trois groupes a été installée. Elle sera chargée de suivre ces revendications et de solliciter une rencontre dans les meilleurs délais avec le ministre de la Jeunesse et des Sports dans le but d’évoquer la possibilité de bénéficier d’une contribution financière de l’État, comme cela a été le cas pour les clubs des Ligues 1 et 2.
S. K.