Accueil Sport Les dirigeants menacent de jeter l’éponge

MB BOUIRA - Face à la crise financière qui touche le club

Les dirigeants menacent de jeter l’éponge

244

Rien ne va plus au sein du Mouloudia de Bouira, qui évolue en Division inter-régions, groupe Centre-Est. En effet, l’ambition de la nouvelle équipe du club dirigée par Ahcène Gassi, en début de saison, est en phase de sombrer dans le néant. Pour rappel, le boss du MBB avait expliqué à maintes reprises que sa venue au club était pour l’accompagner au palier supérieur et avec la nouvelle formule du Championnat, qui verra à la fin de la saison l’accession de six à huit clubs, les chances d’accession s’étaient multipliées.

Ahcène Gassi dira dans ce sens : «J’ai fait appel aux autorités locales et aux pouvoirs publics, en sollicitant le P/APC de Bouira, le P/APW et le wali ainsi que quelques sponsors pour leur présenter la feuille de route tracée par le club du chef-lieu de wilaya. Dès lors, c’est tout le monde qui s’était engagé à le soutenir et l’aider pour réaliser son projet, à savoir : une accession historique.» En attendant que les promesses et engagements des uns et des autres soient palpables sur le terrain, «j’avais octroyé des crédits et puisé de mes propres ressources pour entamer la saison dans de meilleures conditions.

Nous avons assuré l’essentiel, en l’occurrence le paiement des frais d’engagement, la préparation de pré saison et le démarrage en Championnat». «Malheureusement, regrette-t-il, à ce jour, il n’y a eu aucune entrée d’argent et les indicateurs sont au rouge». Gassi a ajouté avoir recontacté le P/APW et le wali, pour leur expliquer encore une fois la situation peu reluisante du club, en pleine décadence à cause du manque de moyens, qui risque un fléchissement et une relégation inévitables.

D’autre part, il faut savoir qu’à la 8e journée, le MBB est classé à la 10e place avec un total de dix points, trois victoires, un match nul et quatre défaites, soit 14 points de perdus. Conséquences : l’entraîneur et son adjoint sont limogés. Désormais, «c’est tout le groupe qui est perturbé», poursuit le coach. «Qu’on le veuille ou non, en football, en plus de disposer d’une bonne équipe, sans moyens vous ne pouvez rien faire. Le club a plus que jamais besoin d’une entrée d’argent en cette période de disette. Le Championnat avance, les autres clubs prennent le large et creusent l’écart. Il se complique de plus en plus et la situation du club avec». Et pour conclure, Ahcène Gassi dira : «Au cas où la situation reste inchangée, l’équipe n’effectuera pas de déplacement, samedi prochain, à Bordj Ghdir, moi et mon équipe jetterons l’éponge.»

M’hena A.