Accueil Sport Les joueurs démotivés

MO BÉJAÏA - La reprise a eu lieu hier

Les joueurs démotivés

64

Après trois jours de repos, les joueurs du MO Béjaïa ont repris les entraînements, hier, afin de préparer le prochain match contre l’ASAM programmé pour le samedi 20 avril à Ain M’lila. Après la défaite contre le NAHD et la situation administrative que vit le club, les joueurs sont unanimes à dire que moralement rien ne vas plus car ils se sentent abandonnés par la direction qui est portée disparue depuis plusieurs semaines et qui ne daigne même pas assister aux entraînements et encourager moralement les joueurs.

Une situation très difficile à gérer même si le coach français, Alain Michel fait de son mieux pour instaurer une certaine discipline et remonter le moral des joueurs, surtout que rien n’est encore joué pour le maintien et le MOB garde ses chances intactes. Du côté des supporters, la tension monte d’un cran et ces derniers n’arrivent plus à comprendre ce qui est arrivé à leur chère équipe malgré une dépense de plus de 45 milliards avec pas moins de quatre mensualités non payées aux joueurs.

Les Crabes ne veulent pas rester à l’écart et veulent demander des explications à la direction sur la mauvaise gestion de l’ancienne équipe qui a déposé sa démission sans pour autant assurer la continuité. Les supporters considèrent la démission de Boudiab et Sadji comme une fuite en avant alors qu’ils pouvaient facilement assurer la suite et quitter le navire à la fin de saison vu que le temps restant est insignifiant. Les heures qui viennent renseigneront sur la suite à donner à ce feuilleton qui ne cesse d’interpeller chaque Mobiste.

Guéguerre entre le CSA et certains actionnaires

Un climat de tension a été vécu dimanche dernier entre le président du CSA et certains actionnaires qui ont des propositions de sortie de crise qui diffèrent de celle du CSA. Certains actionnaires accusent ceux qui ont voté et accepté la démission du président du CA, Amar Boudiab et son manager, Mohand Sadji, de fuite en avant et de manque de visions. D’autres proposent que le CSA, en collaboration avec certains actionnaires, gère cette période de fin de saison et de sauver ce qui peut l’être avec moins de dégâts possibles.

Un autre groupe d’actionnaires souhaitent l’installation d’un directoire qui sera composé de la majorité des actionnaires et du CSA pour impliquer tout le monde dans la gestion. Une chose est sûre, quelle que soit la voie choisie, c’est le MOB qui souffre et qui se dirige vers l’inconnu. D’ailleurs, après l’incident du dimanche dernier où le président du CSA, Arab Bennai, s’est accroché avec un actionnaire, en l’occurrence Akli Adrar, le premier nommé envisage de jeter l’éponge vu la situation critique dans laquelle se trouve le MOB.

D’après une source proche du CSA, Bennai ne peut plus supporter la pression et les insultes des supporters, lui qui a payé la prime de l’USMBA de sa poche. La même source a avoué qu’il songe sérieusement à quitter la présidence du CSA et compte déposer sa démission lors de l’AG extraordinaire qui sera programmée ultérieurement.

Z. H.