Accueil Sport L’IB Lakhdaria rate le coche

DNA - (5e journée)

L’IB Lakhdaria rate le coche

139

Pour sa première apparition sur son terrain cette saison, l’IB Lakhdaria, qui évolue en Division nationale amateur (groupe centre), a reçu, jeudi dernier, le leader, l’ES Ben Aknoun, dans une rencontre plaisante qui s’est terminée sur le score de parité de 1 à 1. Il faut dire que le locaux ont carrément raté le coche. Dès la 3’, Beloucif a failli ouvrir le score d’une jolie tête, mais le portier de Ben Aknoun, Abdouni, a mis le cuir en corner d’une belle claquette. Les protégés du coach Achouri maintiendront la pression et réussiront à ouvrir le score à la 18’ par l’intermédiaire du milieu Doui.

Les visiteurs égaliseront en seconde mi-temps, à la 62’, grâce à Amroune. À la 73’, Belloucif tente une intrusion dans la surface de réparation mais il fut fauché. L’arbitre laisse jouer malgré la vive protestation du banc de Lakhdaria et du public qui suivait le match du haut des bâtiments jouxtant le stade. Le score n’évoluera pas tout au long de la partie. C’est donc sur ce 1 à 1 que l’arbitre a renvoyé les 22 acteurs aux vestiaires. Ce match nul a été mal digéré par le staff dirigeant du club de l’ex-Palestro, qui s’en est pris au commissaire du match, Mahrez, accusé d’avoir «perturbé la rencontre en recommandant à l’arbitre d’arrêter la partie à plusieurs reprises». Le coach de Lakhdaria, Kamel Achouri, se dira d’ailleurs très désappointé en fin de partie : «On a été lésés.

Il y avait de la place pour engranger les points du match, mais, malheureusement, l’arbitre nous a privés d’un penalty tout fait : il y avait faute dans la surface de réparation. L’arbitre a aussi cassé le rythme du match par ses multiplies décisions d’arrêt de jeu». «Je tiens tout de même, poursuit-il, à remercier mes joueurs qui ont fait un bon match et ont cru en leurs capacités de rivaliser avec un adversaire de la trempe de l’ESBA». Par ailleurs, l’entraîneur de Lakhdaria se dira heureux de retrouver son fief, qualifiant la sanction du match à huit clos face à Ben Aknoun de «sévère étant donné qu’il n’y avait pas d’intrusion du public ou de jet de fumigène lors du match disputé au stade de Réghaïa». «Quoi qu’il en soit, nous allons poursuivre notre travail tout en souhaitant que les autorités regardent un peu du côté du club et le soutiennent financièrement, pour nous aider à réaliser l’accession en fin de saison», conclut-il.

M’hena A.