Accueil Sport «L’USOA ne mérite pas cette situation»

US Oued Amizour - Faycel Berri, gardien de but

«L’USOA ne mérite pas cette situation»

76

Faycel Berri, l’enfant de Xantina, dans la commune d’Amizour, qui était gardien de but à l’USOA la saison écoulée, parle dans cet entretien de l’exercice passé et de ses ambitions.

La Dépêche de Kabylie : En quelques mots, qui est Faycel Berri ?
Faycel Berri :
Je suis un footballeur âgé de 22 ans et natif du village Xantina dans la commune d’Amizour. Je suis un gardien ambitieux, qui vise l’élite.

Un avis sur votre parcours, la saison écoulée, avec l’US Oued Amizour ?
Je ne vous cache pas que je suis triste. Si on avait les moyens, on aurait pu jouer l’accession. Je remercie, au passage, les entraîneurs, à leur tête le coach des gardiens, Mourad Tairi, sans oublier mes coéquipiers. J’ajouterai qu’on a beaucoup souffert, lors de l’exercice écoulé.

Comment jugez-vous votre rendement personnel ?
Bien que ce ne soit pas à moi de le faire mais aux supporters et aux entraîneurs, je suis satisfait de mon rendement, cette saison. J’aurais pu faire mieux, surtout après le travail effectué avec mon coach, Mourad Tairi. Je pense que même les supporters étaient satisfaits. Cela m’a encouragé à aller de l’avant, bien que notre équipe n’ait pas eu le parcours escompté.

Beaucoup affirment que Faycel Berri est un gardien de qualité qui peut jouer dans n’importe quel club aussi huppé et aguerri soit-il, même en Ligues 1 et 2…
Ces témoignages me vont droit au cœur et j’en suis ému. Ils me permettront de travailler davantage et de donner le meilleur de moi-même pour me retrouver dans le palier supérieur à partir de la saison prochaine. En un mot, ce que pensent les techniciens et autres observateurs de moi est une motivation supérieure. Cela me réconforte et augmente ma confiance en moi.

Des contacts pour la nouvelle saison ?
Je suis convoité par des clubs de paliers différents, à partir de l’Inter-régions, mais je préfère ne pas dévoiler leurs noms pour le moment. Ce sont des contacts préliminaires même s’ils sont sérieux. Je prendrai tout mon temps pour faire le bon choix.

Le mot de la fin…
Concernant mon avenir et vu la situation du club, qui ne veut pas s’améliorer, et ma priorité pour le niveau supérieur, mes chances de rester sont réduites. Je vous remercie pour m’avoir donné l’occasion de m’exprimer et en profite pour souhaiter bon courage à l’USOA qui, après 72 ans d’existence, ne mérite pas cette situation amère. Espérons qu’elle va s’en sortir, le plus vite possible. Enfin, concernant mon avenir, je ferai de mon mieux pour prouver que je suis capable de donner un plus là où je jouerai. Je ferai également de mon mieux pour donner le sourire à mes parents, qui m’ont soutenu.
Entretien réalisé par Rahib Medhouche