Accueil A la une «On demande un audit sur la gestion du club»

MO BÉJAÏA - Arab Bennaï, président du CSA

«On demande un audit sur la gestion du club»

410

Lors d’un point de presse animé avant-hier soir au siège du club, le président du CSA/MOB, Arab Bennaï, a essayé d’éclairer l’opinion publique sur la situation que vit le club. À une question sur la situation financière du club amateur, Bennaï a avoué : «Depuis la prise de fonction du CSA, on a encaissé 7,7 milliards de centimes des différentes subventions et on a transféré à la société la somme de 7,3 milliards et on attend ces jours-ci la rentrée de 2,5 milliards du MJS qui ne tarderont pas à entrer dans les caisses.

«Concernant la situation du MOB et la rue qui bouillonnent ces jours-ci et qui demande le départ de tous les actionnaires ainsi que ceux du CSA, le membre fondateur de la SSPA/MOB a affirmé : «Personne n’a le droit de demander le départ des actionnaires car c’est une société commerciale qui est régie par le code du commerce, et ce que fait actuellement le DJS n’est pas de ses prérogatives. Celui qui veut céder ses actions est libre et celui qui ne veut pas est libre aussi mais que chacun assume ses responsabilités.

Pour le moment, il y a quatre actionnaires qui ont fait la cessation au profit du CSA et j’ai moi-même signé chez le notaire, concernant les autres actionnaires je ne peux forcer quelqu’un à le faire mais d’après certains échos, il y a certains qui sont prêts à le faire et on attend pour voir plus clair. Je vais contacter tous les actionnaires pour une réunion d’urgence dans les prochaines heures pour trouver une solution à la crise.» Sur un autre volet, le premier responsable du club amateur est revenu sur la présidence du CA en assurant : «La mission d’Akli Adrar est terminée à la fin du match contre l’ESS car un PV a été établi lors de la réunion du 14 avril des actionnaires où il est écrit noir sur blanc qu’Adrar est chargé de gérer les cinq derniers matchs du championnat.

Donc, tout ce qu’il dit dans la presse qu’il est toujours président est archi-faux.» Concernant l’avenir du MOB et la demande des supporters pour installer la commission de recrutement et d’être partie prenante, Bennai est catégorique sur ce point en avouant : «Je ne peux pas intégrer la commission de recrutement que les supporters veulent imposer. J’ai mes convictions et mes idées mais travailler avec des supporters n’est pas ma culture. Je peux facilement prendre le club car j’ai les moyens et les connaissances qu’il faut, je peux facilement faire accéder le MOB, mais je ne peux pas travailler avec les supporters.

Si un actionnaire est capable de prendre les rênes du club, je suis disponible à l’aider et dans tous les domaines.» Avant d’ajouter: «Le seul problème est que les supporters sont divisés et il y a une multitude de clans qui portent préjudices au club.» Avant de terminer, Bennai réitère son ancienne demande concernant la gestion du club : «En tant que membre fondateur de la société SSPA/MOB, je renouvelle ma demande d’un audit sur la gestion de la société depuis sa création en 2010. Beaucoup d’argent a été dépensé depuis et certains présidents ont quitté le club sans déposer les bilans nécessaires ou ôter les réserves émises.»

Z. H.