Accueil Sport «Redorer le blason du club»

KARIM TAKKA, président de l’Olympique Akbou

«Redorer le blason du club»

242

Dans cet entretien, le président de l’Olympique Akbou, Karim Takka, revient sur l’accession de son club en Régionale 2 et les objectifs à moyen et à long terme.

La Dépêche de Kabylie: Votre club a réussi une accession en régionale 2, à l’issue d’une saison époustouflante…
Karim Takka
: Je commencerai par féliciter nos minimes qui ont gagné la coupe de wilaya et leur entraîneur Nait Yahia Sofiane ainsi que tout le staff technique. Pour les seniors, j’avoue que cette accession n’est pas venue comme ça. Pour y arriver, nous avons mis les moyens nécessaires pour le club, avec un groupe de joueurs éduqués et volontaires, qui ont déjà porté les couleurs d’autres clubs de paliers supérieurs et qui avaient besoin d’un cadre idéal. Dieu merci, avec l’aide de tout le monde, on n’a enregistré qu’une seule défaite et un match nul et le reste était des victoires. En coupe d’Algérie, c’était aussi la première fois que notre équipe accède aux 32è de finale.

Beaucoup voyaient l’OA comme le favori numéro un pour l’accession…
L’OA est un club créé en 1936, donc ce club a un nom. Notre objectif était de lui redorer le blason, avec le recrutement d’une armada de joueurs aussi chevronnés les uns que les autres. Nous avions visé dès le départ la 1ère place et c’est ce que nous avons réalisé. Les moyens mis à la disposition du club étaient de loin meilleurs que ceux de certains clubs de l’élite. D’ailleurs, pour votre info, nous avons doté le club d’un médecin, d’un kiné et d’un orthopédiste.

Ce n’est pas donné à n’importe quelle équipe qui joue en Honneur d’avoir les moyens que beaucoup de clubs de hauts paliers n’ont pas…
Si vous avez un bon groupe et pas de moyens, vous n’y arriverez jamais. Ce sont souvent les moyens, d’entraînements et de récupérations, qui différencient les clubs. Après, il y a la bonne gestion de la direction qui devrait être de mise.

À voir l’état d’avancement des renouvellements des contrats et des nouvelles recrues, on voit bien que l’objectif à tracer pour la nouvelle saison c’est l’accession en Régionale 1, n’est-ce pas ?
En une année, depuis que je suis président de l’OA, nous avons acquis une certaine expérience. Pour notre objectif à moyen terme, il s’agira de permettre à l’équipe de reprendre sa place dans la R1, un palier où elle était déjà avant de rétrograder. Mais à long terme, on visera la D2. Après tout pourquoi pas ? On a donc renouvelé avec des éléments qui étaient déjà là la saison passée, et ce malgré que leur niveau soit la ligue 2, à l’image de Karim Nait Yahia, Yacine Akkouche. Comme nous avons recruté Belahbib, qui reste l’un des meilleurs arrière-droits qui se trouve dans notre wilaya. Nous avons aussi recruté un gardien qui jouait comme titulaire à Beni-Douala, et on veut par là qu’il soit un concurrent valable pour notre grand gardien, Karim Hamimi. A ces joueurs, il faudra ajouter Aziz Bouchouchen, un attaquant de qualité. Nous avons aussi récupéré Tiza Mohamed Lamine, et nous avons ramené Hamzaoui Bilal de Boudouaou, un grand milieu de terrain qui a déjà côtoyé l’O Médéa et l’US Beni-Douala. Nous sommes en train de négocier avec un grand avant-centre.

Concernant le staff technique, vous avez décidé de le confier à Hamouche Hacène. Choix étudié, non ?
Hamouche était déjà avec le club par le passé, où il avait réalisé deux accessions. Il fait partie des coaches de la wilaya de Bejaia, qui ont travaillé dans le haut niveau. Hamouche est un homme de terrain, qui maîtrise souvent les groupes de joueurs où il est passé. C’est aussi un entraîneur de bonne famille, bien éduqué. Si on l’a choisi, c’est pour qu’il nous accompagne aussi dans notre projet à long terme, soit pour 4 à 5 ans minimum.

Un mot pour terminer…
Dieu merci, pour la saison prochaine, on recevra nos adversaires chez nous à Guendouza (Akbou). Ce qui nous permettra de voir nos supporters en grand nombre dans nos matches à domicile. On lance un appel aux sponsors d’aider le club sur le plan financier surtout. Aussi, je dirais que c’est malheureux de voir le club voisin de la JSA rétrograder pour jouer en R2 la saison prochaine. Il y aura donc le derby d’Akbou et on espère dès maintenant que ce sera une fête.

Entretien réalisé par Rahib Medhouche