Accueil Sport Rihane signe pour deux ans

MO Béjaïa

Rihane signe pour deux ans

78

Le MO Béjaia a assuré, hier, les services de l’ex-joueur de l’AS Ain Mlila, Abdeslam Rihane qui a signé un contrat de deux ans au profit des Crabes.

Rihane qui est né le 5 février 1990 est un milieu offensif qui a résilié son contrat avant-hier avec l’ASAM avec laquelle il est lié jusqu’à 2020. Pendant que l’équipe poursuit sa préparation au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa, sous la houlette de Bouzidi, en présence d’une vingtaine de joueurs, dont la majorité font partie de la catégorie U21 de la saison écoulée, plusieurs joueurs ciblés par la Commission de recrutement ont débarqué à Béjaïa pour négocier et décrocher un contrat avec les Crabes.

Le dernier en date est le jeune Ferraz Kamel du CR Beni-Thour, qui a signé un contrat de 3 ans, avant-hier, avant de le résilier dans la soirée pour des raisons financières. D’après une source proche du MOB, les deux parties ne se sont pas mises d’accord sur l’avance que doit empocher le joueur. Signalons que Ferraz, natif d’El Harrach, a marqué 23 buts la saison écoulée avec Beni-Thour et est convoité par plusieurs clubs algérois, à l’image de l’USMA et du MCA.

Baouche (OM) très proche

Nous avons appris que le joueur Baouche Sofiane de l’Olympique Médéa était attendu, hier soir, à Béjaïa, pour négocier avec les dirigeants mobistes. Baouche Sofiane est un attaquant de 30 ans qui a déjà porté les couleurs de l’USMH.

Il a déposé son contrat au niveau de la CRL pour non-paiement de ses arriérés, ce qui le libèrera automatiquement de l’OM. Concernant le volet administratif, le président Adrar se trouve dans une situation délicate, car le club est sans conseil d’administration. Malgré sa tentative de réunir les actionnaires, dimanche passé, autour d’une table pour discuter de cet épineux problème, ces derniers n’ont pas répondu à ses convocations.

De ce fait, le président s’est retrouvé avec un seul actionnaire, ce qui est insuffisant pour prendre des décisions. Le président Akli Adrar compte convoquer les actionnaires à une seconde réunion pour le début de la semaine prochaine, dont les convocations seront envoyées avec un huissier de justice.

D’après le premier responsable du MOB, si les actionnaires refusent de venir à la seconde réunion, il sera dans l’obligation d’installer un directoire et de désigner un deuxième signataire pour faciliter les différentes opérations financières.
Z. H.