Accueil Sport Sahraoui s’en va, Charef à la rescousse

ES Draâ El-Mizan

Sahraoui s’en va, Charef à la rescousse

232

Les dirigeants de l’ES Draâ El-Mizan ont confié la barre technique à Toufik Charef, joueur et coach adjoint de l’ex-entraîneur Rachid Sahraoui, démissionnaire juste après la 9e journée. Le nouveau driver compte redresser la situation alarmante dans laquelle baigne le plus ancien club de la vallée Sud de Tizi-Ouzou. En effet, à une journée de la fin de la première phase du championnat, l’ESDEM n’est pas à l’abri de la relégation quand on sait qu’elle occupe la quatorzième place, à deux points du dernier au classement, le FC Tamelaht.

Actuellement, l’ESDEM compte onze points au compteur, avec 2 victoires seulement, 5 nuls et 7 défaites. S’il est vrai que l’équipe renferme en son sein des jeunes talentueux à même de l’emmener loin, le manque de moyens menacent de l’enfoncer. Cependant, on croit savoir qu’une enveloppe financière de 200 millions de centimes lui a été votée par l’APC. Peut-être qu’avec l’arrivée de cette cagnotte dans les caisses, les jeunes, plus motivés, sortiront le grand jeu pour échapper au purgatoire. En tout cas, c’est l’espoir de tous les fans du club qui souhaitent que l’Espérance se reclasse dès le début de la phase retour.

Toufik Charef, un enfant du club dont l’expérience n’est pas à démontrer, galvanisera, sans doute, ses troupes durant la trêve hivernale. «Je crois que Toufik va tout faire pour gagner des points, notamment à domicile, parce que c’est une personne qu’il a le tempérament d’un gagneur», dira un fan rencontré au stade Mohamed Boumghar. Même du côté des dirigeants, la confiance est placée en ce jeune entraîneur qui n’a pas hésité à répondre à leur appel.

Amar Ouramdane