Accueil Sport «Sauver le club de la relégation»

RéGIONALE 2 - Mohamed Sadaoui, défenseur du FC Tadmaït

«Sauver le club de la relégation»

161

Pour le défenseur du FC Tadmaït, Mohamed Sadaoui, les chances de maintien de son équipe en Régionale 2 sont intactes. Mohamed Sadaoui, ce joueur pétri de qualités qui a fait ses classes à la JSK et qui a même joué une saison dans ce club avant de monnayer son talent à l’ASM Oran pendant deux saison, tout en évoluant à Ain Beida, Mila, Moulediouane, joue cette saison au FC Tadmaït dans le championnat de la Régionale 2.

Mais il promet de rebondir et de refaire surface, en relançant sa carrière dès la saison prochaine, pour évoluer en Division nationale amateur ou en Ligue 2 Mobilis. «Je joue cette saison au FC Tadmaït en Régionale 2 pour entretenir ma forme et rester compétitif. J’essaye de donner un plus à l’équipe pour sauver le club de la relégation.

On est sur la bonne voie et le dernier succès réussi face à Kherrata nous a fait du bien et nous a permis de souffler et d’entrevoir la suite de la saison sous de bons auspices», a déclaré le joueur. Et de poursuivre : «On est sur notre lancée et on continuera à enchaîner avec d’autres résultats positifs.

Face à Tamelaht, je ne jouerai pas car je suis grippé et je ne peux pas être de la partie, mais je fais confiance à mes coéquipiers qui peuvent revenir à la maison avec les trois points». Mohamed Sadaoui dit Momoh est toujours ambitieux et veut rebondir dès le prochain exercice: «J’ai évolué dans le haut niveau en division 1 avec la JSK et à l’ASMO pendant deux saison (de 2012 à 2014).

Je tâcherai de refaire surface et de relancer ma carrière dès la prochaine saison. J’ai des contacts avec des clubs de division nationale amateur et quelques touches en ligue 2 Mobilis. Je crois que j’ai les capacités de retrouver le haut niveau. J’attends la fin de la saison pour étudier les offres et choisir le meilleur challenge pour moi», soulignera-t-il.

Ce défenseur axial qui peut jouer aussi comme milieu récupérateur et qui est âgé de 28 ans, conclut: «Je prouverai que je peux encore donner et avec mon expérience, je peux beaucoup servir l’équipe qui m’engagera. Je travaille sans relâche pour être au top et je suis toujours en possession de mes moyens techniques et physiques. Je donne rendez-vous à ceux qui aiment le jeu de Mohamed Sadaoui la saison prochaine».

On ne peut que souhaiter bonne chance à cet élément de valeur qui aurait pu évoluer lors des précédentes saisons dans des clubs de paliers supérieurs et de l’élite.

Massi Boufatis