Accueil Sport Un directoire à la tête du club

ES Timezrit

Un directoire à la tête du club

126

Est-ce la fin de la crise au sein de l’ES Timezrit ? C’est du moins l’impression qui s’en dégage après les récents revirements de situation observés. En effet, un directoire vient d’être installé à la tête de l’Espérance Sportive de Timezrit (EST) avec pour mission de palier au plus pressé, en procédant à l’engagement des équipes, a-t-on appris. Il faut savoir que le club N’Ath Yemel s’est retrouvé dans l’impasse, car compte tenu de la situation catastrophique qu’il vit depuis les trois AG Extraordinaires, aucun candidat ne semble vouloir le prendre en main.

Cette situation dure depuis la démission du président Tahar Yaya, qui remonte à deux mois. En plus du fait que les caisses soient vides, ce qui fait peur à tout éventuel candidat. Par ailleurs, selon nos sources, le P/APC a pris les choses en main, en optant pour l’installation d’un directoire, conformément à la réglementation. Cela remettra le club en marche jusqu’à l’organisation de l’AG Elective, au plus tard dans 45 jours. Quant au président du directoire, il n’est autre que l’ancien président Juba Ziani, qui a finalement pris la décision de gérer le club durant cette période délicate. D’ailleurs, il semble le plus apte à occuper ce poste, vu son capital expérience.

Ziani soulignera à cet effet : «Je remercie les responsables de l’APC pour leur confiance. Je sais que c’est une mission difficile surtout en ce moment. Mais pour surmonter tous les obstacles, je compte sur le concours de tout le monde. C’est vrai que l’équipe a touché le fond, mais avec la détermination de tout un chacun, on arrivera à s’en sortir. Que chacun assume ses responsabilités et œuvre dans l’intérêt du club.»

Bouaiche – Medouri à la barre technique

Faute de dirigeant, l’EST, pensionnaire de la Régionale 2, accuse un retard considérable dans la préparation. Cependant, les membres du directoire, à leur tête Juba Ziani, ont réuni les joueurs de la saison passée, tout en faisant appel à l’entraîneur Nacim Bouaiche qui sera aux côtés du coach expérimenté Mourad Medouri. Sachant que le délai de paiement des frais d’engagement avec toute la paperasse nécessaire pour l’engagement et les demandes de licences auprès de la Ligue régionale approche, en plus de la signature des joueurs, le directoire est passé directement à l’action.

Sa priorité était de rassembler les joueurs anciens, en l’occurrence Farès Yaya, Khenoussi Hamou, Hamza Benyahia, Sofiane Kassa, entre autres, en plus d’autres jeunes du cru venus pour les essais. A cet effet, plus de 35 joueurs s’étaient donné rendez-vous, avant-hier, au stade de Timelahine. Ce fut une première prise de contact avec l’entraîneur Bouaiche Nacim, le même que celui de la saison passée, où il avait enregistré de bons résultats. A ses côtés, on retrouve le pompier de l’EST, l’expérimenté Mourad Medouri.

Sans conteste, le directoire de l’Espérance travaille d’arrache-pied, lui dont le seul objectif est de remettre le club sur les rails quel que soit celui qui va le gérer. Sans directoire, le club disparaîtra et ce sera malheureusement une grosse perte pour la commune de Timezrit et ses responsables. D’autre part, il faut savoir que l’entraîneur Mourad Medouri hésitait à driver le club des Oranges, vu les nombreux problèmes qu’il allait rencontrer, citant le peu convaincant effectif qu’il aura en main et le fait qu’il n’ait pas assez de temps pour préparer l’équipe, en prévision du Championnat, au moment où les autres équipes ont déjà rechargé leurs accus. Mais pour l’intérêt de l’équipe, Medouri a accepté de relever le défi. Un pari certes difficile, mais avec ses compétences dans le domaine sportif et à ses côtés Bouiche, il sera à la hauteur. Seulement, il faut qu’il soit aidé dans sa délicate tâche.

T. H.