Accueil Sport Un parcours de champion

HONNEUR BéJAÏA - Olympique Akbou

Un parcours de champion

229

Après la clôture du premier half du championnat Honneur Béjaïa, l’heure est aux bilans pour les quinze pensionnaires de ce palier.

L’Olympique Akbou a dominé ce groupe depuis l’entame du championnat. En effet, les coéquipiers de Karim Naït Yaha ont craché le feu en écrasent tout sur leur passage, tel un rouleau compresseur. Après 15 journées âprement disputées, le club cher au président Karim Takka termine champion d’hiver avec une avance de douze points sur son plus proche poursuivant.

Une marge assez rassurante. Le titre honorifique de champion d’hiver est donc largement mérité pour le onze d’Akbou, qui s’est montré très régulier tout au long de cette première manche. Ainsi, l’OA, leader incontesté du championnat, est bien parti pour concrétiser le rêve que caressent depuis longtemps ses supporters : la montée en Régionale 2.

Un objectif largement dans les cordes de cette équipe qui a pris les commandes du championnat dès l’entame de la compétition, pour finir champion incontesté d’hiver. Un résultat logique si l’on se fie à ses performances régulières. Le parcours de cette équipe reflète, par ailleurs, l’excellent état d’esprit qui règne cette saison dans la maison d’Akbou, qui a réussi à dicter sa loi.

Avec un bilan aussi positif, l’on peut affirmer, sans le moindre doute, que les hommes de Karim Takka sont bien partis pour retrouver leur place en Régionale 2, une division qu’ils ont quittée en 2017. Ce qui démontre la force de cette équipe qui s’est renforcée cette année avec des éléments de qualité. Il est évident que les représentants de la deuxième plus riche ville de la wilaya ambitionnent de remporter cette saison le titre de champion, synonyme d’accession en Régionale 2.

Mais pour atteindre ce but en fin de saison, les poulains de Kamel Bouzit devront garder les pieds sur terre et rester sur leur gardes durant la phase retour, qui s’annonce encore plus difficile, d’autant que certaines concurrents sont aux aguets. Par ailleurs, après avoir une saison dans ce palier, la direction a assaini le comité directeur de l’association.

L’Olympique d’Akbou est devenu un model pour tous les clubs de la wilaya. Sans dépendre des subventions de l’État, cette association est dirigée par un président, en la personne de Karim Takka, qui a pris en charge toutes les dépenses du club: mises au vert, veilles de matchs, restauration, hébergement, équipements pour toutes les catégories de l’équipe… En outre, une discipline rigoureuse a été instaurée au sein du club, paramètre important pour concrétiser les objectifs retenus.

Une phase aller sans défaite

Invincible en début de saison, l’Olympique d’Akbou version Karim Takka a su maintenir la même cadence à l’aller. Ce qui lui a valu un titre de champion, acquis avec l’art et la manière.

En effet, les camarades de Koceïla Belkadi totalisant 42 points, soit 14 victoires sur 14 matchs joués. Ils n’ont concédé aucune défaite, souligne l’entraîneur Kamel Bouzit, qui se dit très satisfait de telles performances. «Nous avons la meilleure attaque et la meilleure défense de la phase aller.

Le secret de ces 1 260 minutes d’invincibilité, tient-il à affirmer, n’est autre que le sérieux et l’assiduité des joueurs. Ces derniers n’ont pas cessé de fournir des efforts, et ce, sans rechigner». Et d’ajouter : «En fait, c’est le fruit d’un travail collectif entamé l’été dernier par les joueurs, le staff technique et les dirigeants, à leur tête le président Karim Takka.

Nous tenons à remercier nos supporters pour leur soutien inconditionnel». «Pourvu que ça dure !», souhaitent de leur côté les amoureux du vieux club de la vallée de la Soummam, lesquels investissent, à chaque fois, les tribunes du stade d’Aouzelaguen, qui a retrouvé, cette saison, ses couleurs bleu et blanc et son incroyable ambiance. Les poulains du président Karim Takka et son staff ne cachant d’ailleurs pas leur satisfaction.

Samy H.