Accueil Sport «Une phase aller positive malgré le manque de moyens»

«Une phase aller positive malgré le manque de moyens»

AHCENE GASSI, président du CSA/MB Bouira

108

Profitant du mercato hivernal, en cours depuis le 22 décembre dernier, les dirigeants du Mouloudia de Bouira, à leur tête le président du CSA/MBB, Ahcène Gassi, ont fait le point sur la situation du club et établi le bilan de la phase aller. Un club qui a terminé à la cinquième place avec 24 points (7 victoires, 3 nuls et 5 défaites) et accuse sept points de retard sur le duo de tête, composé de l’USM Sétif et la JS Bordj Menaïel, lequel comptabilise 31 points et qui est à deux points de l’IRB Berhoum et du NRB Grarem.

Deux équipes qui partagent la troisième place avec 26 points chacune. En tout cas, ce parcours est qualifié de satisfaisant par le président du CSA, «malgré les problèmes financiers qui gangrènent le club depuis le début de la saison». Dans ce sens, Gassi et son staff dirigeant n’ont pas caché leur désappointement à l’égard des pouvoirs publics : «Rencontrés en octobre dernier, on a présenté au wali de Bouira puis à son chef de cabinet la feuille de route du club et dévoilé, notamment, son ambition de jouer pour l’accession, vu la nouvelle formule mise en évidence par les instances fédérales de la FAF, où sept équipes accéderont au palier supérieur.

On a alors reçu une promesse d’aide pour réussir ce challenge», a tenu à préciser le président. Et de poursuivre : «Malheureusement, aucune suite n’a été donnée à nos doléances à ce jour. Seule la subvention octroyée par l’APC de Bouira, qui est de 750 millions de centimes, a été encaissée par le club. Une somme qui a servi à payer quelques fournisseurs et les indemnités des joueurs. Ahcène Gassi a également noté : «Depuis le début du Championnat, on puise de nos poches et à ce rythme, on ne pourra pas aller plus loin. La phase retour sera plus compliquée avec davantage de dépenses.

Donc, il est urgent de trouver des ressources pour y faire face et atteindre notre objectif.» Il a conclu, en disant : «Nous allons de nouveau essayer de voir avec les autorités de la wilaya et au cas où il n’y aura pas de réponse positive, on démissionnera du club et advienne que pourra. C’est impossible de tenir le coup sans entrées d’argent, mais ce serait vraiment dommage pour le club et toute la wilaya, car on a une opportunité inouïe d’accéder au palier supérieur.» Par ailleurs, il faut savoir qu’après un repos de trois jours, les joueurs du MB Bouira, conduits par l’entraîneur Amar Tabouni et son assistant Hamid Maâyouf, sont entrés en stage bloqué de cinq jours, au stade Saïd Bourouba et celui d’Errich. «On veut rassembler les joueurs.

Ce stage sera une occasion de vivre et de travailler en groupe tous les paramètres, physique, technique et psychologique», a indiqué le coach. L’équipe s’entraîne au grand complet dans une ambiance bon enfant, tout en étant consciente que la phase retour ne sera pas facile. Il est à souligner que ce stage sera ponctué par une joute amicale, aujourd’hui, face au RC Boumerdès chez lui. A noter, au passage, que depuis l’arrivée du coach Amar Tabouni, qui connaît bien le club pour l’avoir entraîné à plusieurs reprises, en remplacement de Mohamed Hamdani, le MBB a récolté 17 des 24 points mis en jeu (cinq victoires, deux matchs nuls et une seule défaite).

En ce qui concerne le recrutement, en ce mercato hivernal, le MB Bouira a renforcé ses rangs, en s’attachant les services de deux joueurs d’Amel Bou Saâda. Il s’agit de Fillali, un attaquant, et de Benaïssa, un latéral gauche. D’autre part, on a appris que le portier Draoui a officiellement rejoint Ittihad de Tlemcen. Enfin, le MBB entamera la phase retour, en recevant le DRB Baraki. Une rencontre qu’il doit impérativement gagner pour bien entamer cette phase.

M’hena A.