Accueil Sport «Une saison à mettre aux oubliettes»

ALI BOULAHIA, défenseur de la JS Tadmaït

«Une saison à mettre aux oubliettes»

42

Le défenseur axial de la JS Tadmaït, Ali Boulahia, revient sur la saison et son parcours, en estimant que beaucoup de facteurs ont influé sur les résultats de l’équipe.

La Dépêche de Kabylie: Quelles sont vos impressions sur le parcours de l’équipe cette saison ?
Ali Boulahia
: On a terminé la saison à la 5e place derrière l’AS Aït Bouaddou qui vient d’accéder et dont l’accession de l’AS Ait Bouaddou est amplement méritée- je tiens à féliciter au passage cette équipe et ses dirigeants pour son parcours exceptionnel- et derrière le RC Imazighen, l’US Tirmitine et le FC Ait Zaim. En ce qui concerne la JS Tadmait, je dirais que c’est frustrant et c’est malheureux pour un club historique de rater un objectif pareil. Car sur le plan humain, il y avait un groupe solide et de qualité, mais par la suite beaucoup de facteurs ont influé sur nos résultats.

Qu’est-ce qui n’a pas marché pour que la JST retrouve la division Honneur ?
On a bien débuté la saison et on était parmi les grands favoris pour l’accession et on adhérait au système de jeu mis en place par le staff technique (Rachid Meziane et Said Aberkane). Mais par la suite il y a eu ce laisser-aller et ce cas des joueurs qui ont boudé l’équipe et qui ont mis fin à leurs engagements avec le club avant même la fin de saison. On s’est retrouvés à jouer nos matchs avec des juniors en majorité et quelques seniors seulement. Même aux entraînements on se retrouvait avec un effectif amoindri. Tous ces paramètres ont joué en défaveur de l’équipe et de ses résultats techniques.

Qu’est-ce qu’il faut pour que ce club historique retrouve sa place parmi les meilleurs clubs de la wilaya de Tizi-Ouzou?
Je crois qu’il faut un changement sur tous les plans, à commencer par la politique du club. Les responsables doivent être aux côtés du président Choubane et l’aider. C’est le cas aussi pour les autorités locales de venir en aide sur le plan financier. Il faut aussi que les entrepreneurs de la région soutiennent la JST et aux joueurs de qualité de la ville de Tadmaït de défendre le maillot de ce club qui jouait dans un passé récent en régionale. C’est malheureux de voir la JS Tadmaït aujourd’hui évoluer en division pré honneur de la wilaya de Tizi Ouzou, alors que sa place est parmi les meilleurs clubs de la wilaya comme la JS Azazga ou l’US Béni Douala. Je veux dire que la JST peut largement évoluer en division nationale amateur ou en inter régions, à condition que les bailleurs de fonds se manifestent pour aider le club. Il faut aussi faire appel aux enfants du club de revenir pour défendre les couleurs de la JST et lui permettre de réussir des accessions en divisions supérieures.

Comptez-vous mettre fin à votre carrière de joueur ?
Tant que le corps répond et que les jambes sont toujours en forme, je continuerai à jouer. J’espère que la saison prochaine sera meilleure que celle qui vient de s’achever. Mais si j’ai une bonne opportunité avec un autre club, je changerai d’air.

Entretien réalisé par Massi Boufatis