Par Samira Bouabdellah | 26 Janvier 2014 | 5195 lecture(s)

Les sondages des sols débuteront aujourd’hui

Tizi-Ouzou aura son téléphérique en juillet 2015

C’est aujourd’hui que débuteront les sondages au niveau des sites prévus pour accueillir les stations du téléphérique de la ville des Genêts, a-t-on appris de source proche de la direction des transports de la wilaya de Tizi-Ouzou. La même source précisera que l’entreprise chargée de la réalisation du projet a procédé à la clôture des futures stations. 3 précisément, sur les 6 prévues, l’ont été, à savoir la station de Kef-Naâdja, celle installée à la Nouvelle-Ville et celle près du siège de la wilaya. Quant aux 3 autres, elles le seront d’ici la fin de la semaine. Mme Terki, directrice des transports de Tizi-Ouzou, a initié, selon notre source, une réunion, mercredi dernier, avec toutes les directions concernées, notamment, la Sonelgaz, Métro d’Alger, la direction des travaux publics, la direction de l’urbanisme et de la construction et tous les réseaux, afin de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du téléphérique. L’objectif était également de confirmer le tracé, voir les derniers plans et faire les sondages. Par ailleurs, une autre source officielle indiquera qu’il y aurait un problème au niveau de la station installée à Kef-Naâdja. L’on précisera que ce problème concernerait la procédure de déplacement du gazoduc qui alimente Azazga et qui passe par cette station. Nous apprendrons que le déplacement des canalisations coûtera environ 10 milliards de DA. Aussi, la direction des transports prévoit-elle, selon la même source, de proposer d’aligner ce gazoduc entre la voie ferré et la gendarmerie. Mais pour concrétiser cela, la direction devra demander une dérogation spéciale au wali. Pour sa part, la direction de la jeunesse et des sports aurait réclamée plus d’informations quant à la station qui sera construite au niveau du stade 1er novembre, sis au quartier des Genêts, afin de voir si le projet n’induira pas trop de problèmes, confie notre source. Celle-ci ajoutera que le marquage des points, sur lesquels seront érigés les pylônes qui parsèmeront le tracé allant de Kef-Naâdja à Sidi-Belloua, a par ailleurs été fait. Elle affirmera, qu’en l’occurrence, aucun problème ni aucune opposition n’ont été enregistrés. Quant aux sondages, ils débuteront, aujourd’hui, et seront effectués par une entreprise française. Immédiatement après, il sera procédé aux travaux de terrassements. La même source indiquera que les travaux d’aménagements des structures auront lieu, en même temps. D’ailleurs, elle affirme que le groupement franco-algérien chargé du projet aurait signé des conventions avec cinq entreprises nationales pour s’occuper du terrassement et des aménagements des structures. Quant aux pylônes, ce sont les Français qui s’en chargeront, ajoute la source. Pour rappel, le marché a été attribué à un groupement constitué de deux entreprises, POMA, côté français, et BATIVA, côté algérien. Cette dernière s’occupera de tout ce qui est aménagements et bâtiment. Quant aux Français, ils s’occuperont de tout ce qui a trait au câblage et à l’installation des cabines. L’ordre de service (ODS) a été signé le 7 juillet 2013. Pour rappel, il y a en tout six chantiers de stations : un à Kef Naâdja, un à la nouvelle-ville, près de la mosquée, un au niveau du stade du 1er novembre, un quatrième près du siège de la wilaya, un cinquième près de l’hôpital Belloua et le terminus à Sidi Belloua, à Redjaouna. L’installation des chantiers a été faite avant la fin de l’année écoulée. Le délai de réalisation de tout le projet du téléphérique est de 24 mois, et sera donc livré en juillet 2015. Il est à signaler qu’aujourd’hui se tiendra une réunion, à l’hôtel El Aurassi, à Alger, pour présenter le compte rendu des assises.

Samira Bouabdellah

0