Par Salim Haddou. | 4 Mars 2015 | 6003 lecture(s)

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, l’a annoncé hier à Boumerdès

Une ligne ferroviaire Draâ El Mizan-Dellys en projet

« L'amélioration du transport dans la wilaya de Boumerdès aura nécessairement un impact sur l'économie de tout le territoire national », c'est l'une des importantes phrases prononcées, hier, par le ministre du Transport, Ammar Ghoul, à partir de Thenia.

Le haut commis de l'État, ayant fait escale à proximité de l'ancienne gare de cette ancienne ville, où une grande tente fut dressée à ses hôtes, a donné un aperçu sur les nouvelles orientations de son secteur, dans le cadre de l'actuel plan économique national. Il indiquera qu'en plus du projet de la nouvelle ligne ferroviaire Thenia-Oued Aïssi, avec son prolongement, à moyen terme de Tizi-Ouzou à Azazga, trois autres grands projets de même type seront réalisés, selon un calendrier dûment établi par les organismes concernés. Il s'agit, comme ce fut le cas pour la première desserte citée, du projet de réalisation de lignes ferroviaires électriques entre Draâ El-Mizan et Dellys, et de celles reliant aussi la localité de Thenia aux villes de Bordj Bou-Arreridj et El-Afroun, respectivement situées à l'Est et à l'Ouest du pays. ''Le développement des différentes régions du pays, avec l'amélioration du transport des personnes et des marchandises, corollaire du désengorgement des routes nationales, sont les principaux objectifs assignés au dédoublement et l'électrification des voies de chemins de fer sus mentionnés '', ajoutera M. Amar Ghoul, en recommandant aux responsables de l'ANESRIF et de la SNTF de parfaire leur coordination. L'ouverture du premier tronçon de la dite voie ferrée, qui s'étend de Thenia à Bordj Ménaïel, est prévue au mois d'Avril 2015, alors que celui reliant le centre urbain cité à Oued Aïssi aura lieu en septembre prochain.

La voie ferrée électrifiée Thenia-Oued Aissi réceptionnée en septembre prochain

Aucune date précise n'est avancée, par contre, concernant le projet de liaison ferroviaire de Draâ El-Mizan et Dellys, mais le ministre, connaissant l'importance stratégique de cette région de la Kabylie, précisera que les travaux seront lancés à très court terme, sur la base d'études appropriées. Son allocution fut précédée de différentes interventions des premiers responsables cités, qui ont établi un état des lieux du projet ferroviaire sus mentionné. Alors que les travaux de réaménagement du tunnel de Thenia, traversant une bonne partie du centre-ville, ne sont qu'à un taux approximatif de 35%, d'autres ouvrages d'art, comme ceux de Naciria et Draâ Ben Khedda viennent d’être achevés. Les nombreux ponts et viaducs sont, par ailleurs, en cours de finalisation sur ce tronçon ferroviaire, où l'on compte au total neuf gares jusqu'à Oued Aïssi. Selon les éclaircissements des intervenants, les locomotives modernes rouleront à une vitesse maximale de 160 kms à l'heure, sur des lignes dûment équipées d'un système de signalisation de haut niveau (ETCS), de deux autres de télécommunication et d’électrification selon des normes modernes. Accompagné du wali, Abbas Kamel, d'autres responsable de l' exécutif départemental et un nombre de journalistes, Ammar Ghoul s'est déplacé par train vers certaines localités de l'Est de Boumerdès, avec escale au niveau des gares de Si Mustapha, les Issers et Bordj Ménaïel. Il devait se rendre ensuite dans le village côtier de Zemmouri pour y visiter le petit port de pêche en prévision de l'amélioration du transport maritime dans cette wilaya. Se montrant excédé, suite au constat d'une négligence au niveau de certains ports du pays, le haut commis de l'État a, lors d'un bref point de presse, brandi la menace de sanctions contre les responsables ayant contrevenu au règlement de l'EGTP.    

Salim Haddou.

0