Par DDK | 29 Aout 2018 | 511 lecture(s)

Bordj Okhriss

Des villageois de Traguel assiègent la mairie

Plusieurs dizaines de citoyens du village de Traguel, dans la commune de Bordj Okhriss, située à une cinquantaine de kilomètres au Sud de la wilaya de Bouira, se sont rassemblés hier matin devant de leur mairie. En recourant à une telle action, les protestataires veulent faire aboutir leur réclamation, se rapportant au raccordement de leur localité au réseau d’eau potable. Les villageois disent endurer une véritable pénurie d’eau qui s’accentue, particulièrement durant la saison estivale. Ils ont aussi souligné que leurs foyers ne sont même pas dotés de robinets en raison de l’inexistence d’un réseau d’alimentation en potable : «Nous nous sommes toujours alimentés en eau à partir de puits. Certains achètent, au prix fort, des citernes. Nous nous sentons marginalisés, puisque dans toute notre commune, nous sommes les seuls à ne jamais bénéficier d’un projet d’AEP», expliquera M. Ali Bouaïcha, représentant des protestataires. Notre interlocuteur a affirmé avoir adressé plusieurs correspondances aux responsables locaux à propos de ce problème, en vain : «Cette année, nous avons particulièrement souffert. Durant cette période, les villageois ont cessé de s’alimenter en eau à partir des puits en raison de la crainte d’épidémies, et ils se sont rués vers l’achat de citernes d’eau, ce qui a fait grimper les prix, qui ont atteint les 1 500 DA». A noter, par ailleurs, qu’une délégation des protestataires a été reçue par le maire de Bordj Okhriss. Le même responsable a expliqué aux villageois de Traguel qu’une opération de réalisation d’un réseau AEP a été inscrite au programme communal PCD de l’année 2018. Le projet est actuellement en voie d’étude, selon le P/APC.

Oussama K.

0