Par DDK | 11 Octobre 2018 | 684 lecture(s)

Bouira - Dégradation effrénée de l’école Belabbas Mohammed

Les parents d’élèves ferment l’établissement

Les parents d’élèves de l’école primaire Belabbas Mohammed de la localité d’Ouled Bellil, dans la commune de Bouira, ont de nouveau empêché, hier matin, les élèves d’accéder à l’établissement.

Les parents protestataires ont également procédé à la fermeture de cette école, pour réclamer l’inscription d’un plan d’urgence pour sa réhabilitation. Selon ces parents protestataires, plusieurs dégradations dangereuses guettent la sécurité des enfants scolarisés dans cette école, dont le nombre dépasse les 300. Ils ajoutent que des rapports et des demandes, ont été adressés à la fois par la direction de l’établissement, le syndicat des enseignants et l’association des parents d’élèves, pour attirer l’attention des responsables locaux sur cette situation, mais rien n’a été fait depuis plusieurs années. Certains parents d’élèves affirment que la majorité des salles de classe, la cour et l’entrée de cette école ont été entièrement submergées par les crues, suite aux dernières intempéries qui ont touché la région : «Beaucoup de parents d’élèves ont déjà transféré leurs enfants de cette école. Actuellement il ne reste que ceux qui ne possèdent pas de moyens pour transférer leurs enfants aux écoles du centre-ville de Bouira. Nos enfants sont scolarisés dans des conditions lamentables. Les classes sont régulièrement submergées par les eaux de pluie, et les enseignants ne peuvent pas exercer normalement. Les toitures de certaines classes menacent également de s’effondrer sur les têtes des enfants, alors que les sanitaires sont inutilisables», nous explique un parent d’élève. Notre interlocuteur s’est interrogé sur les raisons de la non-inscription d’une opération de réhabilitation de cette école, cette année, dans le cadre du programme de wilaya qui a touché plus de 90 écoles. Selon notre vis-à-vis, aucune étude n’a été réalisée dans ce sens, et les responsables communaux n’ont même pas daigné répondre aux sollicitations des parents d’élèves pour se déplacer sur les lieux : «Le maire et le président de l’APW, n’ont jamais mis les pieds ici, malgré nos nombreuses sollicitations et requêtes. A chaque fois, ils se sont contentés de nous livrer des promesses sans lendemain, et à notre grande stupéfaction, cette école n’a pas été inscrite au programme de l’APW pour la réhabilitation des écoles», se désole encore notre interlocuteur. A noter par ailleurs, que la mairie de Bouira a annoncé via sa page facebook, hier qu’une «enveloppe budgétaire a été retenue pour la réhabilitation de cette école, dont les travaux seront prochainement lancés». Cependant, aucun détail ou information supplémentaire concernant la somme de cette enveloppe, ou encore la date du lancement de ce projet, n’ont été communiqués. Les parents d’élèves de cette école semblent, en tout cas, déterminés à poursuivre ce mouvement de protestation jusqu’à l’inscription de cette opération.
Oussama Khitouche

0