Par DDK | 20 Mars 2007 | 773 lecture(s)

Une équipe en quête de moyens et de stabilité

L’US Akaoudj est une équipe sur laquelle il faudra compter, pourvu que les moyens suivent, car sur le plan sportif, ce club a déjà fait ses preuves sur le terrain durant les années précédant l’accession en Régionale III et une saison après son exploit. Malheureusement la saison 2005-2006 a été néfaste pour les gars d’Akaoudj, dont tous les efforts fournis pour éviter le purgatoire n’ont pas suffit à cause, dit-on du côté des dirigeants, du problème de domiciliation et des sanctions de la Ligue qui ont fait perdre à l’équipe des points dans le tableau du classement et ce, à un moment où le groupe commençait sa phase ascendante. Tout compte fait, pour ne pas s’attarder sur le passé, il faut tout de même parler de la situation actuelle du club dans le championnat de la wilaya de Tizi Ouzou. Celle-ci et caractérisée selon l’entraîneur Meziane Amroune par “un manque criard de moyens d’autant plus que les subventions tardent à venir. Même la restauration des joueurs ne se fait pas d’une manière régulière et particulièrement lors des déplacements”. et d’ajouter que : “Le village dont est issu le club ne dispose pas d’infrastructures sportives (stade) pour recevoir et en même temps pour s’entraîner”. A ce sujet, il faut savoir que les promesses faites pour réaliser un terrain de football dans la localité restent sans concrétisation. Concernant les résultats obtenus jusqu’à présent, il faut dire qu’ils ne sont pas à la hauteur des ambitions des responsables, puisque l’équipe a concédé trois défaites, trois nuls et seulement quatre victoires. Ce flottement est dû, selon toute vraisemblance à la conséquence des blessures de nombreux joueurs titulaires, ce qui a contraint l’encadrement technique de recourir à l’intégration des éléments à l’équipe des juniors.

En somme, les coéquipiers du capitaine Djafar Amrane, en dépit de cette situation peu reluisante, affichent quand-même une réelle intention de se transcender pour affronter le reste de la compétition, surtout lorsqu’on sait que rien n’est joué dans le championnat de wilaya.

M. Haddadi

0