“100 000 visas ont été délivrés par l’ambassade de France”

Partager

Pas moins de 128 000 dossiers de visa ont été déposés au niveau de l’ambassade de France, dont 100 000 ont été délivrés par les services de l’ambassade de France”. C’est ce qu’a annoncé Son Excellence Xavier Driencourt, qui s’exprimait hier à l’espace “Milles et une news», du quotidien Algérie News.

“Le taux de refus de visas est en baisse de 28%. 1 000 rendez-vous par jour sont enregistrés en matière d’accueil pour des demandes de visa», a indiqué S.E Xavier Driencourt, qui ajoute qu’“il y a actuellement 40% de circulation de visa, alors qu’elle était de 23% à mon arrivée à l’ambassade de France à Alger”.

Sur ce dernier point, M. Driencourt a fait savoir qu’ » il y a un contrôle de visa au retour. Ce n’est pas une pratique nouvelle à l’Algérie ; il y a même un rapport au Sénat de pratique systématique du contrôle de visas au retour”.

A cet effet, il dira que  » 95,75% des personnes ne sont pas contrôlées à leur retour, alors que 4,25% de visas délivrés sont contrôlés au retour, étant donné que le visa est une procédure”.

Par ailleurs, et en ce qui concerne les archives d’Algérie en France, l’ambassadeur de France en Algérie a souligné que les archives d’Algérie en France sont classées par le ministère de la Défense. Invité à s’exprimer sur les préparatifs du cinquantenaire de l’Indépendance de l’Algérie, au courant de cette année, S.E Xavier Driencourt a précisé que « 2012, c’est votre fête, c’est la fête des Algériens, et c’est aussi une part de 130 d’histoire de France ».

A une question sur la loi du 23 février 2005, laquelle glorifie le colonialisme, S.E Xavier Driencourt a répondu que “nous sommes en 2012, et non pas en 2005. Mais je reconnais que ça n’a pas donné de bons résultats entre les deux pays”. S’agissant en outre du texte qui a été voté il y a une quinzaine de jours sur des supplétifs de l’armée française, et non pas les Harkis, l’ambassadeur de France a expliqué que  » ce texte vise à sanctionner les insultes faites à l’armée française et aux supplétifs de l’armée française « .

Sur un autre volet, S.E Xavier Driencourt a indiqué qu’  » une bibliothèque  » midi 6  » délocalisée sera montée prochainement à Alger « . Il a également souligné l’ouverture d’une école primaire internationale en mois de septembre de l’année en cours, à Alger.

L. O. Ch.

Partager