Akbou : La bouteille de gaz à 600 dinars

Partager

Une forte tension règne depuis une semaine sur le gaz butane à Akbou. Des témoignages recoupés, font état de la rupture de stockes dans certaines localités. Le dépôt de NAFTAL, sis au niveau de la ZAC de Taharacht est pris d’assaut par un flux ininterrompu de citoyens, en quête d’une hypothétique bouteille de gaz. Dès la pointe du jour, des files interminables se forment devant l’entrée du dépôt, est-il loisible de constater.  » Trois heures de poireau sous un froid glacial, sans pour autant être certain de repartir avec mes quelques contenants pleins « , lâche dubitatif, un citoyen commerçant de son état.  » Ici, les premiers arrivés ne sont pas forcement les premiers servis « , ajoute-t-il, sur un air courroucé.  » Les clients sont approvisionnés le plus normalement du monde, mais il y a une telle panique chez certains, qu’elle provoque une pénurie qui n’a pas lieu d’être « , explique pour sa part, un responsable de NAFTAL. La baisse sensible du mercure a généré une demande explosive sur le gaz butane qui a perturbé sérieusement le circuit de distribution. Une situation qui a vite fait de secréter une sotte engeance. Des requins du froid, en somme, qui ne s’embarrassent d’aucun scrupule pour revendre la bonbonne de gaz au triple de son prix.  » Dans notre quartier, le butane est disponible, mais à 600 dinars la bouteille « , soutient, mi-amusé mi-dépité un quadragénaire du quartier Guendouza.

N.M.

Partager