Installation du nouveau directeur de l’éducation

Partager

Le wali de Tizi Ouzou a installé le nouveau directeur de l’éducation en l’occurrence M. Aïssa Boussem dans ses fonctions lors d’une cérémonie de passations de services, organisée dans la salle de réunion de l’académie mercredi passé. A cet effet, tous les cadres de l’éducation ont été conviés, en particulier, les inspecteurs, les directeurs de lycées et collègues ainsi que les responsable des différents services.Dans son intervention, M. Boukhenouche Chabane, le directeur de l’éducation sortant, affecté à Tébessa a tout d’abord remercié le wali pour l’aide accordée tout au long de son parcours comme il a fait une esquisse de son bilan depuis son arrivée à Tizi Ouzou où il s’était attaché à l’assainissements de nombreuses situations administratives en suspens depuis des années pour revenir plus longuement sur les moments forts et de tension vécus avec notamment les partenaires sociaux plus particulièrement avec le Syndicat d’entreprise des travailleurs de l’éducation (SETE).Pour sa part, M. Aïssa Boussem avait déclaré qu’il était honoré et heureux de se retrouver à Tizi Ouzou venant d’une wilaya lui ressemblant sur tous les plans, à savoir, celle de Sétif et qu’il allait déployer les efforts nécessaires pour continuer l’entreprise de son prédécesseur.Dans son allocution, le wali a dressé un bilan positif des années d’activités à la tête de cette académie par M. Boukhenouche comme il s’était montré disposé à accorder la même attention au nouveau directeur d’autant plus que l’éducation constitue la pierre angulaire, pour la construction de notre avenir tout en soulignant, à l’adresse des syndicats, que les journées de grève ne se récupèrent jamais et que le temps pédagogique impartis aux élèves, doit être scrupuleusement respecté comme il est du devoir de chacun de souscrire aux contrats de performance auxquels sont soumis tous les établissements scolaires.Au demeurant, interrogés sur ce changement au niveau de la direction de l’éducation, plusieurs responsable syndicaux, à tous les niveaux, ont salué cette nomination qui est un signe de changement de la part de la tutelle d’autant plus que depuis longtemps, ils avaient demandé le départ de M?. Boukhenouche qui avait régné, selon eux, tout seul en accaparant le monopole des décisions.“Nous sommes prêts à travailler la main dans la main avec le nouveau DE pourvu qu’il se montre coopératif et manifeste sa volonté d’apporter un changement positif”, nous déclare un membre de l’UGTA.

Essaïd N’Aït Kaci

Partager