Les habitants boycottent les factures de l’ADE

Partager

Pour boire, nous sommes obligés d’avoir recours à nos voisins des autres quartiers et, parfois, nous sommes contraints d’acheter des citernes tractables à pas moins de 1500DA.

Les nombreux habitants et les commerçants du quartier dit des 12 logements, dans le chef-lieu de Souk El Tenine dans la daïra de Maatkas au sud de la capitale du Djurdjura, n’en finissent pas de vivre le calvaire de la pénurie d’eau potable. Une situation qui perdure depuis le mois de mai dernier, bien avant la saison chaude. Un citoyen du quartier fulmine en nous disant : « Nos robinets sont à secs depuis le mois de mai dernier. Pour boire, nous sommes obligés d’avoir recours à nos voisins des autres quartiers et parfois nous sommes contraints d’acheter des citernes tractables au prix fort, pas moins de 1500DA. Nous avons, à maintes reprises, interpellé L’ADE de Maatkas, mais en vain. Nous avons du coup pris la décision de boycotter les factures de cette agence jusqu’à ce que l’on nous trouve une solution ». En effet, l’agent venu hier distribuer les factures, a été prié de rebrousser chemin par les habitants qui ont refusé de réceptionner les dites factures. « Nous ne payerons aucun sou tant que les plus hauts responsables ne viendront pas dans notre quartier, constater l’indisponibilité de l’eau et par la même occasion nous trouver une solution », déclarera un commerçant du quartier. Rappelons que plusieurs villages de la commune de Souk El Tenine et de Maatkas vivent la même situation depuis le début de l’été.

Hocine T

Partager