Inter classes, théâtre et chants au menu

Partager

L’école primaire d’Aït Abdelmoumène 1, dans la daïra des Ouadhias a vécu avant-hier, mardi, au rythme des festivités du printemps berbère. Mettant à profit les activités para scolaires de l’après-midi, l’encadrement pédagogique de la dite école a préparé une fête pour célébrer le double anniversaire du printemps berbère et du printemps noir. Un inter classe, mettant aux prises, intellectuellement, des deux divisions pédagogiques de 5 AP que compte l’établissement, a été organisé. Les élèves ont été invités à répondre à des questions de langues, notamment amazighe, de mathématiques et de culture générale. Le groupe de la 5AP A a totalisé 93 points sur les 110 possibles. Ceux de la 5AP B ne furent pas loin puisqu’ils ont eu 88 points. Entre chaque matière, les élèves ont interprété des pièces théâtrales, des chants et raconté des histoires drôles, qui ont égayé l’assistance. Il est à signaler que les écoliers se sont admirablement bien exprimés dans la langue de leurs ancetres. La professeure de langue amazighe dira à fin de la fête : « Il est du devoir de chacun et de chacune d’apporter sa pierre à l’ediffice amazigh. Comme vous avez pu le constater nos élèves s’en sont bien sortis. C’est là un hommage avec un grand H aux enfants d’avril 80 et à tous ceux et celles qui ont lutté et continuent de lutter pour que l’Algérie retrouve sa vraie identité ». En clôture de cette célébration, tous les élèves ont été récompensés par des cadeaux d’encouragement. Une collation a été également offerte aux présents. Pour sa part, le directeur de l’école nous avouera : « Je suis merveilleusement surpris par mes élèves qui m’ont réellement impressionné. Ils s’en sont plutôt très bien sortis. Ils ont presque tout préparé seuls en l’espace de 2 journées. Il est clair que lorsque nous leur ouvrons les portes, ils peuvent faire des miracles. Je terminerai par remercier l’équipe pédagogique et votre journal pour son travail de proximité ».

Hocine T

Partager