Hamou Ahmed a du mal à convaincre…

Partager

Par un arrêté du 26 septembre, le wali autorisera les entreprises en charge de la réalisation de la pénétrante autoroutière devant relier Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest, à exploiter une carrière à Toudja pour produire les agrégats nécessaires à ce projet. 

Cette décision jugée unilatérale, n’ayant pas eu l’aval des habitants mitoyens, inquiets, par ailleurs, des conséquences que pourrait engendrer l’exploitation d’une carrière à proximité de leurs habitations, a fait réagir ces derniers. Convaincus que celle-ci va dénaturer leur environnement et porter atteinte aux sources d’eau dont regorge la région, les citoyens se sont mobilisés pour faire barrage à cette décision de l’administration. D’ailleurs, lors de la visite du ministre des Travaux Publics, ils n’ont pas hésité à l’interpeller sur le sujet.  Ce à quoi, ce dernier rétorquera : « il faut que tout le monde contribue à la réalisation de ce projet, hautement structurant, qui est la pénétrante autoroutière. Malgré cela, les citoyens ne sont pas rassurés et sont restés sur leurs gardes et sont toujours mobilisés et s’opposent à ce projet, d’autant plus qu’un spécialiste en la matière leur donne raison à travers l’interview qui suit.  

                     

 A. Gana 

Partager