Le dossier sur le bureau du ministre de l’Intérieur

Partager

L’affaire du blocage de l’APC de Barbacha, issue des élections municipales du 29 novembre 2012 et ayant connu plusieurs péripéties, semble intéresser les hautes sphères de l’Etat, puisque, apprend-on, une commission du ministère de l’Intérieur s’est entretenue, dernièrement, avec l’ensemble des élus de cette APC, en présence du wali de Béjaïa, du chef de daïra de Barbacha et du SG de cette commune chargé depuis le 14 mars 2013, des affaires de ladite municipalité. Ce dossier, néanmoins épineux, se trouve, désormais, entre les mains des représentants du ministère de tutelle qui, à en croire une source sûre, rendra ses conclusions de la rencontre incessamment. Pour le moment, on ignore encore qu’elle sera la suite à donner à ce cas, à vrai dire inédit, mais l’on a su que pour mettre fin à la situation conflictuelle actuelle, selon toujours notre source, le wali de Béjaïa, et devant les émissaires du ministre, a réitéré son appel que le seul ordonnateur de cette commune demeurera le SG en poste. Une manière de rappeler au groupe de maires contesté issu de l’alliance RCD, FLN et FFS, de respecter les dispositions des closes citées dans l’arrêté de désignation en possession du SG. Désormais, la population de Barbacha, qui n’espère qu’une solution définitive afin surtout d’éviter tout dérapage, retient son souffle quant à la solution, la dernière peut-être, que leur réservera le ministère de l’Intérieur après avoir entendu les deux parties en conflit et ayant constaté l’impossibilité de l’installation de l’assemblée communale de Barbacha.

N. T.

Partager