Des citoyens battent le pavé

Partager

Las de subir les retombées d’une gestion anarchique des affaires publiques, les citoyens de la commune de Saharidj ont organisé hier, une marche de protestation. L’action a été initiée par un collectif de citoyens et l’appel fut lancé par voie d’affichage. Plusieurs centaines de citoyens y ont ainsi répondu et se sont regroupés devant l’esplanade de la mosquée, à 10 heures. De là ils ont entamé une marche en direction du siège de l’APC où ils ont remis, aux autorités une plate-forme de revendications. Cette dernière est constituée de plusieurs points qui mettent en relief l’anarchie qui règne dans la distribution de l’eau potable, notamment au niveau du chef-lieu. Il est par ailleurs à souligner qu’une opération de rénovation du réseau de distribution a été lancée, il y a une année, mais que les travaux accusent un retard considérable. Dans le même document, signataires réclament, entre autres, la protection de la source de captage El Ainser Averkane. En effet, cette dernière subit d’importantes infiltrations des eaux usées d’Imesdhourar et des eaux pluviales. Une autre réclamation consiste en le gel de l’installation des compteurs d’eau par l’ADE, jusqu’à l’amélioration du débit et de la qualité de l’eau. Il est aussi revendiqué l’aménagement d’une fontaine au niveau de la place publique pour mettre fin au gaspillage de la ressource et l’aménagement des rues du chef-lieu de la commune. Les protestataires se sont ensuite dispersés dans le calme, après que le maire intérimaire leur a demandé un délai de 02 jours pour pouvoir répondre à leurs doléances. Ils ont néanmoins promis de revenir à la charge dans le cas où leurs doléances ne sont pas prises en charge dans des délais raisonnables.

O. S.

Partager