Les caisses du club bientôt renflouées

Partager

Une cagnotte de pas moins de six milliards de centimes ne tardera pas à atterrir dans la trésorerie de la JSMB, dont la moitié devrait émaner de l’APC de Béjaïa. Cette enveloppe financière sera comme une bouffée d’oxygène pour l’administration des Vert et Rouge, afin de lui permettre de se pencher sur la situation financière des joueurs mais aussi celle des entraîneurs des petites catégories du club qui attendent impatiemment leur dû. En tout cas, c’est là une nouvelle qui ne pourrait que réjouir tout un chacun et qui mettra un terme au problème de salaires qui prévaut au sein du club. Pour leur part, les camarades d’Oussama Medahi, qui ont déjà rendu les chèques que lui ont remis leurs dirigeants la veille du départ pour le stage hivernal de Sousse, devraient donc s’attendre à voir leurs cas réglés dès que l’argent sera disponible dans les caisses du club. Par ailleurs, force est d’avouer, encore une fois, que les joueurs de la JSMB ont déçu plus d’un, après notamment la dernière défaite de Brahim Zafour et Cie à domicile face à l’USMH. Une défaite qui a scellé ou presque, le sort de l’équipe chère à Boualem Tiab quant à son avenir en ligue 1, après la lueur d’espoir générée par les deux victoires de Niati et consorts dans les deux derbies Kabyle et Béjaoui. Cela dit, pour les plus réalistes des proches du club, qu’il faudra, désormais, espérer un vrai miracle pour que la JSMB, qui ferme la marche du classement, puisse enfin se tirer d’affaire. Elle qui totalise seulement 19 petits points en 24 matches joués et qui, en plus, se rendra chez trois concurrents directs pour le maintien lors des six prochains rendez-vous et qui ne sont autres que le CRBAF, le MCO et enfin le CRB.  Mais, comme en football tout reste possible, les joueurs devraient, donc, livrer de vraies batailles sur le terrain pour espérer réaliser l’objectif du club en cette fin de saison.  Ce qui demeure à bien des égards une utopie pour une équipe de la JSMB ayant déjà loupé pas moins de 22 unités chez elle, depuis le début de cet exercice. Soit quatre défaites et cinq matches nuls. De quoi faire dire à beaucoup d’inconditionnels et autre sympathisants du club que la direction de la JSMB ferait mieux de songer, dès à présent, à la saison prochaine pour un retour rapide de l’équipe parmi l’élite, comme cela était déjà le cas lors de la saison 2003/2004, suite à la première relégation de la JSMB en ligue1, dont les raisons demeurent toujours les mêmes, à savoir le profond rajeunissement effectué pendant ces deux périodes (2003 et 2013).

B. Ouari

Partager