Les citoyens s’en mêlent

Partager

Pour activer les travaux de raccordement au gaz naturel, les citoyens de Tillilit, un village situé à trois kilomètres à l’ouest de la ville de Aïn El Hammam, innovent, en participant à leur manière à cette opération qui a trop traîné.

Même s’ils ne peuvent se substituer à l’entreprise chargée des travaux, ils organisent une journée de volontariat, pour aider, disent-ils, à reboucher les tranchées creusées au milieu du village, pour enfouir les canalisations. Ce qui permettra de remettre en état les rues, devenues un véritable chantier, et de ce fait, éviter moult désagréments aux habitants. Soucieux de leur bien-être, les citoyens n’ont pas attendu que les ouvriers en charge de ces travaux procèdent à la remise en état des lieux. D’autant plus, qu’à l’instar de tous les villages de la région, les ruelles sont si étroites qu’elles permettent tout juste à deux personnes de se croiser. Il suffit d’un seul tas de gravats pour mettre en difficulté les passants ou leurs bêtes. Ils ont donc pris l’initiative de procéder, eux-mêmes, à la réparation des dégâts induits par les engins de terrassement. Cette résolution, hors du commun, permettra aussi, de hâter l’arrivée du gaz de ville tant attendu et qu’ils espèrent voir franchir le seuil de leurs portes, le plus tôt possible. Le branchement dans les foyers ne peut aller au delà des limites raisonnables si l’on croit les habitants qui affirment que la cadence des travaux contraste avec celle de l’entreprise précédente qu’ils avaient récusée, auparavant. Il y a deux mois, en effet, des villageois avaient pris l’initiative de renvoyer des ouvriers dont le rythme des travaux était jugé trop lent. Ce n’est que ces deniers jours, qu’un groupe, plus actif a mis un chantier en place. Notons qu’une certaine lenteur dans la remise en état des rues a été dénoncée dans quelques villages où les citoyens refusent de voir perdurer les dommages causés à leur environnement. Des réparations de certains ouvrages et le bétonnage des rues devraient se faire rapidement.

A.O.T.

Partager