Pari réussi pour la Ligue de Tizi-Ouzou

Partager

La ligue de karaté do de la wilaya de Tizi-Ouzou a réussi le pari d’organiser le championnat d’Algérie de la discipline dans la catégorie des cadets, qui s’est déroulé vendredi dernier, à la salle Saïd Tazrout. Une compétition qu’elle n’a plus organisée depuis de très nombreuses années. Son président indiquera vers la fin de la manifestation : « Même avec le manque de moyens, de temps et d’espace, nous avons relevé le défit de tenir cette joute nationale au niveau de notre wilaya. L’organisation a été bonne et aucun incident n’a été signalé ». Chose que le président de la fédération nationale de karaté M. Ouali Mahfoud confirmera. « L’organisation est parfaite, je tiens à remercier tous les organisateurs », dira-t-il en signalant que pas moins de 730 athlètes (291 filles et 439 garçons) venus de 31 wilayas ont animé la manifestation. Le niveau du karaté algérien dans cette catégorie a été jugé par le président de la fédération nationale, de satisfaisant en kumité et de très moyen en kata. À signaler que les équipes et les athlètes algérois ont dominé la compétition, puisqu’ils se sont raflés 18 médailles dont six en or sur les 39 médailles mises en jeu, les athlètes de Béjaïa ont réussi à gagner 8 médailles, tandis que les athlètes de Tizi-Ouzou n’ont eu qu’un maigre résultat de 3 médailles dont une en or par Garda Idir (kumité individuel) de la JS Fréha. À noter que l’hébergement des 80 arbitres venus encadrer la compétition à Tizi-Ouzou a été assuré par la SAA.

730 athlètes au rendez-vous 

En kata équipe chez les cadettes filles, la première place du podium est revenue au club Algérois de la CRB Cheraga. La seconde place a été remportée par la JS Chemini de la wilaya de Béjaïa, l’autre club de Béjaïa, la JS Mahfouda, et celui du WNM Tébessa se sont partagés la 3ème place. Chez les cadets garçons, la JS El Bouni de Annaba a réussi le pari de devenir champion d’Algérie, suivie par le NB Bordj El Kifan d’Alger. La 3ème place a été partagée par le club de Tlemcen et d’Ain Defla. En kata individuel filles, la médaille d’or est revenue à Boughandouz Melissa de l’ESB Reghaia de la ligue d’Alger, Mezhoud Safa de Bordj El Bahri s’est contentée de la 2ème place, Ali Mouhand Fatiha et Khaoukhi Melissa, les deux filles de Béjaïa ont occupé la 3ème marche du podium. Chez les garçons, c’est Sabri Issam de Tlemcen qui a réussi à s’imposer. Il est suivi par Menkoura Abdelfattah à la 2ème place, quant à Merah Mohamed Mehdi du CR Dergana (Alger) et Baghdadi Lahlou de Akbou dans la wilaya de Béjaïa, se sont contentés de la médaille de bronze. Pour ce qui est du kumité individuel (combat) chez les filles, Mekaoui Karima de la wilaya de Saida a été sacrée championne d’Algérie dans la catégorie des -47 kilos. Amari Yasmin de Béni Messous s’est adjugée la première place dans les -54 kilos et enfin Belloucif Rahma a réussi à monter sur la première marche dans la catégorie de +54 kilos, alors que l’athlète de JS Fréha de Tizi-Ouzou, Meheni Feriel, s’est contentée de la 3ème place dans cette même catégorie. Chez les garçons, la compétition a été des plus serrée et le niveau plus élevé. Dans la catégorie de -47 kilos, la palme d’or est revenue à jeune Mezaghrani Mokhtar de la wilaya d’Oran. Bouakel Faiçal d’Alger a, quant à lui, gagné le titre de champion dans la catégorie des -52 kilos. Tella Mohamed de Bordj El Bahri (Alger) a dominé les débats dans la catégorie des -57 kilos. Chez les -63 kilos, c’est un constantinois, en l’occurrence Boukharou Mohamed Cherif, qui a surpassé tout le monde. Chez les -70 kilos, c’est l’enfant de Fréha (Tizi-Ouzou), Garda Farid, qui a gagné l’or. Enfin, dans la catégorie des +70 kgs, c’est encore un Algérois, Mebarki Anis, qui a su s’imposer.

Hocine T.

Partager