Deux projets de barrages à l’ordre du jour

Partager

L’alimentation en eau potable ne serait plus une contrainte pour la population de la wilaya de Béjaïa, dans les toutes prochaines années. En effet, deux importants projets d’étude viennent d’être engagés par l’Agence nationale des barrages, a-t-on appris auprès de la direction de l’hydraulique. Le premier, dont l’implantation est prévue dans la daïra Akbou, à l’ouest de la wilaya de Béjaïa, est d’une capacité de 216 millions de mètres cubes. Quant au second, avec une capacité de 80 millions de mètres cubes, il sera implanté dans la daïra d’Adekar, au nord-ouest de la wilaya.Faut-il le signaler, les autorités locales sont décidées à mettre un terme définitif au problème d’alimentation en eau potable. Et rien que pour l’année 2004 “62 projets du secteur de l’hydraulique ont été engagés avec un montage financier qui avoisine les 7 milliards de dinars”, nous dira notre source. Ceci en plus de diverses réalisations, dont des stations de pompage, des réfections, des raccordements en eau potable et des réparations de réseaux d’assainissement à travers la wilaya.Signalons, par ailleurs, que ces deux projets (les barrages d’Akbou et d’Adekar), viendront s’ajouter au barrage hydraulique de Kherrata et celui de Tichy-Haft. Ce dernier, dont le financement est koweïtien, ne sera pas opérationnel avant 2006, au vu des divers obstacles qui entourent ce projet et empêchent sa réalisation (lire l’article de Y. B.)

Yachine Boudraâ

Partager