16 000 logements distribués d’ici l’été

Partager

S’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réalisation de

16 000 logements au pôle urbain d’Ighzer Ouzarif de Oued Ghir fut le principal point de la visite, jeudi, du ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, à Béjaïa.

Pour cause, ce grand chantier, où sont lancés des milliers de logements, tous types confondus, notamment sociaux et AADL, est en butte à plusieurs obstacles d’ordre technique et financier. Bien que la construction de milliers de logements (6 000) ait été achevée, la viabilisation des réseaux divers et les amenées de l’électricité et du gaz ne sont pas encore réalisés.

Pourtant, en inspectant ce grand chantier, le premier responsable du secteur de l’Habitat se veut rassurant, malgré la difficulté de la tâche. «Il faut qu’on accélère la cadence des travaux pour permettre à des familles de bénéficier de ce programme d’ici l’été prochain», a déclaré Abdelwahid Temmar, tout en annonçant la mobilisation de cinq milliards de dinars pour lancer les travaux de viabilisation de plus d’un millier de logements achevés.

Le ministre a même prévu une autre visite sur le site d’Ighzer Ouzarif au printemps prochain. «J’aurais un programme de travail avec les autorités locales suivant une nouvelle stratégie et un nouveau calendrier du suivi des travaux. J’envisage de revenir en printemps pour constater l’état d’avancement du chantier afin que, durant l’été, plusieurs familles puissent bénéficier de ces logements», a affirmé M. Temmar.

Celui-ci a rassuré que ses services ont fait un diagnostic complet sur les besoins existants au niveau de ce nouveau pôle urbain, dont quelques uns ont été pris en charge par son ministère. «Nous sommes au clair par rapport aux montants financiers qu’il faut injecter pour aménager et viabiliser ce pôle urbain.

Nous avons inscrit quelques besoins à l’indicatif du secteur de l’Habitat et j’ai vu avec les collègues du ministère de l’Énergie et celui des Ressources en Eau pour trouver les financements nécessaires pour le raccordement aux réseaux d’électricité et du gaz, ainsi que l’alimentation en eau potable», a indiqué l’hôte de la capitale des Hammadites. Pour rappel, lors de sa visite, le 14 février dernier, dans la région, le ministre de l’Énergie, M. Guitouni, a instruit les responsables locaux de son secteur à l’effet de ramener les énergies gazière et électrique à partir de la commune d’El-Kseur, où se trouve une importante station de production d’électricité.

Selon les fiches techniques élaborées par des bureaux d’études et de suivi de projet de ce nouveau pôle urbain, le montant financier nécessaire pour effectuer ces raccordements, en plus de la réalisation d’une station d’épuration des eaux usées, s’élève à pas moins de 1 600 milliards de centimes.

«Il y a des efforts entre plusieurs ministères pour trouver ce financement», a encore rassuré M. Temmar, qui s’est réuni, à la fin de sa visite, à huis clos, avec les différents intervenants au niveau de ce chantier. Par ailleurs, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a procédé, lors de sa visite de travail, à la pose de la première pierre pour la réalisation de 1 000 logements AADL, projeté sur le site d’Ighzer Ouzarif, d’une superficie totale de 250 hectares.

M. Temmar a également visité deux logements témoins, l’un AADL et l’autre LPL, et a exprimé sa satisfaction quant à la qualité des travaux réalisés. Il a aussi apprécié la prise en considération des personnes aux besoins spécifiques dans l’aménagement des accès aux appartements.

Un LNHC inauguré à El-Kseur

Par ailleurs, la délégation ministérielle s’est rendue, avant-hier, dans la commune d’El-Kseur, où l’on a procédé à l’inauguration d’une unité régionale du laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC). Cet organisme d’appui technique répondra, explique-t-on, au besoin croissant des constructeurs et aménageurs en études géotechniques et d’analyses de la qualité des matériaux de construction, ainsi que des sols.

Ce laboratoire peut offrir à ses clients, dont des administrations de l’État, des collectivités locales, l’OPGI, l’ENPI et des bureaux d’études plusieurs services. Il s’agit principalement des essais géotechniques, géophysiques et hydrogéologiques, ainsi que des forages de reconnaissance. À El-Kseur, M. Temmar a inspecté le site choisi par l’APC de cette commune pour y ériger un programme d’habitat rural groupé. La wilaya de Béjaïa a bénéficié d’un total de 1 000 unités de cette nouvelle formule du logement rural.

Boualem S.

Partager