"Les examens scolaires seront sécurisés"

Partager

Dans le cadre de la préparation des epreuves du baccalauréat, la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué, jeudi à Tipaza, que son département avait pris toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement de cet examen.

En effet, selon elle, le ministère de l’Éducation a mis en place toutes les dispositions pédagogiques, matérielles, légales et logistiques pour lutter contre la fraude et pour ne pas faire face aux cas de triche, à l’instar de l’année précédente. « Les commissions en charge de ces préparatifs travaillent avec professionnalisme, au titre des efforts du ministère visant l’amélioration périodique de l’organisation des examens. Assurer les conditions nécessaires et sécuriser le déroulement des examens est au cœur même des préoccupations de l’État et du Gouvernement », a déclaré la Ministre à l’APS, en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Tipaza. Elle a souhaité que ces préparatifs et ces efforts soient couronnés de résultats positifs, pour tous, notamment en ce qui concerne les moyennes qui seront obtenues. La ministre a tenu à souligner que tous les établissements scolaires « feront le nécessaire afin de parachever les programmes pédagogiques dans les temps et sans retard aucun. Il y a une forte volonté au niveau de la tutelle pour consacrer cet objectif », a-t-elle rassuré. Par ailleurs, Mme Benghabrit a fait état d’une hausse du nombre des candidats libres au bac, qui ont passé l’épreuve de sport, comparativement aux éditions précédentes. « 78% des 210.000 candidats libres au bac 2017 ont passé l’épreuve de sport. On a enregistré une baisse dans les dispenses médicales pour l’épreuve de sport, comparativement aux années écoulées », a-t-elle fait savoir. Le même constat est valable pour les candidats scolarisés, au nombre de plus de 475.000, dont 97% se sont présentés aux épreuves sportives. Au total, plus de 686.000 candidats au bac se sont présentés, cette année, aux épreuves sportives, abritées par 171 centres d’examens, à l’échelle nationale. La première responsable du secteur de l’éducation est venue jeudi, à Tipasa, afin de s’enquérir de l’avancement des cours de soutien prodigués au profit des élèves des classes de fin de cycle, dans les villes de Koléa et Fouka. Elle a, également, effectué une visite au stade de Fouka, pour y suivre le déroulement des examens d’éducation physique et sportive des candidats libres au baccalauréat 2017. Il est utile de rappeler que les établissements scolaires ont ouvert leurs portes durant la première semaine des vacances de printemps afin de permettre aux élèves des classes d’examens de bénéficier de cours de soutien pédagogique.

S. S.

Partager