Le mâle alpha

Partager

Par Anouar Rouchi

– Bonjour Monsieur Benhadj. Je suis Djamel dit “l’horloger” et je suis reporter au périodique “Le midi à 14 heures”. Puis-je vous poser quelques questions ?- Bien sûr. Je vous écoute.- Considérez-vous votre libération comme une bonne surprise ?- C’est mon arrestation qui était une mauvaise surprise…- Tout de même, Monsieur Benhadj, vous avez légitimé l’ignoble assassinat de deux diplomates algériens à Baghdad. Vous étiez donc condamnable à double titre : violation des clauses auxquelles était soumise votre première libération et incitation au crime terroriste…- Ça, c’est votre point de vue. Moi, je considère avoir le droit d’exposer mes idées.- Y compris quand elles sont criminelles ?- Une idée est une idée et les miennes s’inspirent de la parole divine…- Vous pensez donc que Dieu légitime l’égorgement d’hommes et de femmes qui n’ont d’autre tort que d’exercer leur métier au service de leur pays ?- Toutes celles et tous ceux qui s’éloignent des commandements divins méritent le châtiment suprême !- Ni les années de prison ni l’hécatombe dont vous êtes responsable ne semblent vous avoir poussé à la modération…- La modération est l’apanage des faibles et des opportunistes !- Décidément, vous êtes intraitable ! Votre libération est intervenue à quelques jours de la Journée internationale de la femme. Ne trouvez-vous pas que pour la fête de la femme, cela ressemble à un cadeau de mauvais goût ?- Quelle fête de la femme ?- Le 8 mars, voyons !- Tout cela relève de la chimère occidentale et rien de plus ! En ce qui me concerne, je considère que pour les femmes, c’est tous les jours leur fête.- Vous êtes sérieux, ou vous faites dans le jeu de mot douteux ?- Je suis très sérieux. Même chez les animaux, Dieu a créé ce qu’on appelle le mâle alpha, c’est-à-dire le mâle dominant. Il est donc logique que la femelle soit placée sous l’autorité du mâle.- Seriez-vous prêt à dénoncer les violences conjugales et à prendre la défense des femmes battues ?- Jamais ! J’estime que la première violence est celle de la femme qui enfreint l’autorité de son époux…- Les femmes doivent donc être battues…- Tout à fait. Y compris à titre préventif ! Battez votre femme : si vous en ignorez la raison, elle la connaît…- Vous êtes terrible, Monsieur Benhadj !- Non, je suis normal !- C’est vous qui le dites. Avez-vous jamais consulté un psy ?- Le dernier psy avec qui j’ai discuté a rejoint le maquis et y a été tué…- Eh bien, au revoir Monsieur Benhadj et à votre prochaine libération, parce que je ne doute pas qu’il y aura une prochaine arrestation…

A. R.

Partager