Le jardin public de la ville réceptionné

Partager

Après une valse d’arrêts et de reprises des travaux, le nouveau jardin public, situé entre le lycée Ben Badis et la cité Lahcène Saïd, dans l’ancienne ville de M’Chedallah, vient d’être entièrement livré. En effet, comme constaté dernièrement in situ, les travaux de ce jardin ont été achevés et réceptionnés et les lieux offrent une belle vue. Pour le moment, il n’est pas encore ouvert au grand public. D’une superficie de pas moins de 5 000 m2, ce jardin a été doté de tout le nécessaire, pour permettre aux visiteurs de passer des moments de détente et de repos. Des plantes d’ornement et autres arbustes, dont des mûriers, des églantiers, des sureaux et bien d’autres espèces, ont été plantés dans cet endroit. «Mais il faudra attendre qu’ils grandissent pour bénéficier de leur ombrage», lance un riverain. Malheureusement, dans ce jardin aucun coin d’ombre n’y subsiste. Il n’est pas évident, en cette chaleur accablante de l’été, de s’asseoir sur les bancs aménagés, les lieux étant « brûlants ». Il est fort à parier que ledit espace ne sera ouvert qu’à la rentrée. Dans ce square, munis de 3 portails, dont le principal donne directement sur le lycée « Ben Badis » sur l’autre rive du chemin communal, des toilettes publiques ont été aménagées. Une aire de jeux, où des équipements, d’ores et déjà installés, trônent sur le côté gauche de l’infrastructure. Implantés sur une aire ensablée, les toboggans et les balançoires ne manqueront pas de susciter la joie des enfants une fois le jardin ouvert. Un peu plus loin, sur l’autre côté opposé, il y a une fontaine et un peu plus haut il est aménagé un boulodrome pour les férus de la pétanque. Un point d’eau composé de plusieurs robinets est aussi aménagé à l’extérieur des toilettes publiques de ce jardin. Cela sans évoquer les longues allées pavées et parées de part et d’autre d’arbrisseaux de décoration. Accosté pour avoir son avis sur cette infrastructure, un habitant de la cité Lahcène Saïd, laquelle jouxte ce jardin, dira: « Cela fait plaisir d’avoir un jardin dans notre ville, d’autant qu’elle manque cruellement d’espaces verts. Cet espace permettra aux habitants et aux visiteurs de se prélasser et d’avoir des moments de détente, surtout durant les week-ends. Cependant, il est souhaitable que les gens fassent attention à ce jardin, pour éviter sa détérioration ». Un petit poumon de verdure pour une ville en pleine expansion, pourvu seulement que les riverains en prennent soin.

Y. S.

Partager