Ouyahia dit non

Partager

Ahmed Ouyahia indiquera que la disposition comprise dans la loi de finances, relative à l’obligation de paiement par chèque pour les montants supérieurs à 100 000 DA, dont l’entrée en vigueur était prévue initialement dès le 1er septembre 2006, connaîtra probablement un retard de 3 mois. Interrogé sur la convertibilité totale du dinar, au centre actuellement des débats dans les milieux financiers, Ouyahia opposera un niet catégorique à un tel projet, justifiant sa position par la situation de l’économie algérienne trop dépendante des hydrocarbures.Sur la question des négociations avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le conférencier dira que désormais le terme “non,” fera partie du vocabulaire de l’Algérie dans les négociations avec l’OMC.Un “non” catégorique a été ainsi opposé à certaines “propositions” émanant de cette organisation, par rapport notamment à la levée de l’interdiction de l’importation des véhicules d’occasions et la circulaire du gouvernement obligeant les entreprises publiques à déposer leur avoir au sein des banques publiques…

E.B.

Partager