«Hannachi doit s’expliquer sur l’affaire des 5 milliards»

Partager

Malgré l’absence de la quasi-totalité des actionnaires de la JSK à l’AG de la SSPA, tenue lundi dernier à 14 heures au siège du club, le président Cherif Mellal, présent à l’AG en compagnie de l’autre actionnaire Nassim Benabderrahmane et du commissaire aux comptes, a toutefois tenu à appliquer la réglementation.

En effet, selon la loi, l’AG consacrée à l’adoption des bilans devra être validée même si le quorum n’est pas atteint du fait que la réunion de lundi dernier n’est autre que la deuxième AG, après celle reportée il y a deux semaines pour le même motif.

Mais comme la loi est claire là-dessus, puisqu’elle dispose que la 2e AG est validée quel que soit le nombre des présents, l’AG de lundi a été validée conformément à la réglementation en vigueur. Voulant avoir plus de précisions à ce propos, nous avons pris attache avec le président de la JSK, Cherif Mellal, avant-hier au soir : «L’AG est passée et la loi sera appliqué», s’est-il d’emblée contenté de dire. Le boss des Canaris enchaînera en révélant une information de taille : «Je saisirai la justice car l’ex-président doit s’expliquer sur l’affaire des 5 milliards non justifiés dans le bilan de l’exercice passé», a-t-il confié sans donner de plus amples précisions.

A se fier à la déclaration de Mellal, le bilan a été tout simplement rejeté, et la justice sera saisie pour trancher sur un trou de 5 milliards non justifiés, selon les responsables actuels de la JSK. Le vice-président et porte-parole du club, Mouloud Iboud, également joint, est allé dans le même sens que le président de la JSK : «On m’a dit qu’il y avait beaucoup d’absents, mais le président applique tout simplement la loi. Personne n’acceptera de passer un tel bilan et le président est décidé à saisir la justice pour trancher sur cette affaire de 5 milliards du bilan du précédent exercice», a-t-il déclaré.

M. L.

Partager