Ces écoles qui ferment

Partager

Beaucoup d’écoles primaires sont fermées dans la commune d’Akfadou et ailleurs dans la wilaya de Bgayet. La première cause demeure l’absence de nombre suffisant d’élèves.En effet, dans la commune d’Akfadou parmi les écoles qui ne fonctionnent plus : Tagroudja et Tapunt. Pourquoi ? Un instituteur nous informe que «dans certains niveaux, il n’y a que trois ou quatre enfants. Il ne peut pas y avoir de classe pour eux». Conséquence : ces élèves sont obligés de poursuivre leurs études alors ils se déplacent à pied pour rejoindre des écoles sises dans d’autres villages. «Mon enfant fait du sport forcé chaque jour, en plus du trajet, il est contraint de prendre son cartable qui est très lourd», nous confie un parent d’élève. «Depuis que notre école primaire a fermé ses portes, nos enfants sont exposés à nombre de problèmes. Notre région est montagneuse et rude en période hivernale», ajoute-il.Cette crise «d’enfants» pose aussi d’autres difficultés pour les enseignants puisque beaucoup d’entre eux sont mutés ailleurs vers d’autres communes. La fermeture de ces établissements scolaires génère une situation de grande destabilisation. Cela n’arrange personne, mais tout le monde est contraint de faire avec.

Mohand Cherif Zirem

Partager