Vol au-dessus de la Soummam

Partager

Il faut dire également que, de tout temps, ces rendez-vous ont toujours donné lieu à des moments très disputés. Tellement disputés, d’ailleurs, que la première mi-temps a servi de période d’observation de part et d’autre, pour finir avec un score vierge. Mais si les gardiens, Chaouchi et Saoula, n’ont pas eu à chercher le ballon au fond des filets durant le premier half, ceci ne veut pas dire que les occasions en ont manqué. En effet, l’équilibre des forces en présence s’est également manifesté dans le nombre d’occasion ratées en ce sens que Kechout, à la 20 a raté l’occasion d’ouvrir la marque en voyant son tir se faire dévier en corner par Chaouchi, en grande forme. Cinq minutes plus tard, ce fut le tour du Canari Yacine Amaouche, bien servi par Hemani, d’envoyer le cuir dans les décors. Berramla, se trouvant presque seul face au gardien bougiote, n’a pas eu plus de chance que son camarade. Et enfin, comme ultime occasion des locaux lors de cette phase d’observation, Deghiche Rafik, rate à 2 mètres du gardien Chaouchi l’occasion de secouer les filets du gardien canari. C’est ainsi que le référé siffle la fin de cette période entre deux formations qui se guettaient car, faut-il le préciser, il s’agit là d’une question de suprématie à trancher. De retour des vestiaires, et comme sermonnés par leur coaches respectifs, les acteurs des deux équipes ont manifesté le désir de se surpasser et d’en finir avec cette période de doute et de reconnaissance. Deux minutes ne sont pas écoulées, d’ailleurs, que Demba a porté le danger dans les dix-huit mètres adverses mais sans résultat. Toujours dans la foulée, Berramla, a inscrit le premier but des Canaris et ce, à 10 minutes de la reprise. Loin de se suffire de ce score déjà très rassurant, les poulains de Moussa Saib ont aggravé la marque par le biais de Athmani qui exécute un penalty mérité. Deux buts inscrits en l’espace d’un temps très réduit a permis aux Jaune et Vert d’asseoir leur ascendant sur l’équipe locale. Mais, loin de se suffire, Yacine Amaouche, pour son entrée en matière pour cette saison, trompe la vigilance du gardien béjaoui et arrive à inscrire un troisième but, nullement contesté par ses ex-camarades.

Les locaux, bien affaiblis, ont quand même tenu à sauver l’honneur en forçant Chaouchi à aller ramasser le cuir du fond des filets par l’entremise de Braham Chaouch. Un joueur qui a énormément bougé mais manquant chaque fois de chance à l’exception du penalty qu’il a réussi à quelques secondes de la fin du match. Il va sans dire que la formation de la ville des genêts, sous la houlette de Moussa Saib commence à se hisser au rang qui a toujours été le sien.

Yannis Zafane

Partager